Le roi en jaune de Robert W. Chambers

leroi

Un livre interdit, dont les vérités si terribles et puissantes peuvent rendre fou, cela paraît impossible. Et pourtant c’est bien après la lecture du « Roi en jaune » que certaines personnes plongent dans le désespoir, la mégalomanie et sont poussées au suicide. Les lecteurs semblent envoûtés par cette pièce de théâtre, par le royaume de Carcosa et son mystérieux maître.

La série True detective a remis au goût du jour ce recueil de nouvelles fantastiques de Robert W. Chambers. L’excellente série reprenait effectivement la mythologie inventée dans ces nouvelles. Le meurtrier se créait sa propre Carcosa avec un signe distinctif pour ses disciples. Les premières nouvelles du recueil sont très réussies et donnent à voir un fantastique à la Lovecraft, tout en mysticisme et étrangeté. Le lecteur ne saura jamais ce qui est si terrifiant dans « Le roi en jaune », l’horreur n’est ici que suggérée. Robert W. Chambers s’applique à nous montrer les conséquences de la lecture, les cerveaux qui vacillent et basculent pour certains dans la folie comme dans la première nouvelle « Le restaurateur de réputation », la plus réussie du livre. Malheureusement, je n’ai pas compris les trois dernières nouvelles, leur rapport avec « Le roi en jaune » m’a totalement échappé. Elles déclinent un même univers, de jeunes artistes à Paris, avec souvent les mêmes noms mais il n’y a aucune mention du roi en jaune. Robert W. Chambers a semble-t-il voulu écrire des variations mais je ne comprends pas en quoi elles trouvent leur place dans un recueil de nouvelles fantastiques.

« Le roi en jaune » commençait fort bien avec un univers fantastique mettant en valeur le pouvoir infini de la littérature. Malheureusement les dernières nouvelles ont gâté mon plaisir et je n’ai pas perçu le rapport avec le reste du recueil.

 

amarica

Publicités

12 réflexions sur “Le roi en jaune de Robert W. Chambers

  1. Pingback: Le mois américain – Récapitulatif | Plaisirs à cultiver

  2. Je ne suis déjà pas très friand du fantastique à la Lovecraft mais si en plus tu en es ressortie mitigée à cause des dernières nouvelles, je vais passer mon chemin.

    • Il a été réédité après la sortie de True detective en France. Pourquoi pas, ça peut être l’occasion de découvrir un auteur américain peu connu. Mais malheureusement, il ne respecte pas son idée de départ.

  3. Comme tu as dit, comme je l’ai dit… on va l’oublier, celui-là !! Moi qui voulait du court pour faire plus de fiches, j’ai été servie !! Une sieste, voilà tout ce que j’ai retiré de cette lecture. 😆

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s