Exposition les Tudors au musée du Luxembourg

Affiche

La dynastie des Tudors (1485-1603) est mise à l’honneur au musée du Luxembourg. Une famille importante dans l’histoire de l’Angleterre puisque chacun de ses membres y laissa une forte empreinte. Le fondateur de la dynastie, Henri VII, mit fin à la guerre des deux roses, guerre civile qui divisa le pays pendant trente ans. Henri VIII amorça le passage de l’Angleterre au protestantisme afin de pouvoir divorcer de Catherine d’Aragon. Il apporta également la Renaissance à l’Angleterre. C’est son fils Edouard VI qui fit du protestantisme la religion d’état. Mary Ire, dite Bloody Mary, revint sur la décision de son demi-frère pour revenir au catholicisme. Quand Elizabeth Ière monta sur le trône, elle installa définitivement l’anglicanisme et donna au pays une période faste politiquement et culturellement.

IMG_0528 (2)

C’est à travers les portraits de chacun de ses souverains que le musée du Luxembourg se propose de nous faire découvrir cette dynastie. La présentation de l’exposition se fait chronologiquement, une section par roi ou reine. Outre la superbe des portraits présentés, l’exposition souligne bien tous les enjeux du portrait à cette époque. C’est un outil du pouvoir qui montre la puissance, la richesse du souverain. Le portrait grandeur nature de Henri VIII, copie d’une peinture murale de Hans Holbein, le montre parfaitement bien. Les portraits pouvaient être envoyés à un autre monarque pour sceller un traité, une alliance. Le portrait de Henri VIII de Joos Van Cleve répond à la réception par le roi anglais d’un portrait de François Ier par le même peintre. Les deux portraits sont présents au musée du Luxembourg et montrent bien toute la rivalité entre les deux hommes. Henri VIII, par son portrait plus grand, cherche à impressionner le français, à lui montrer sa suprématie.

Henri VIII de pied

Le portrait pouvait également être le prélude à des noces royales, on le voit dans l’exposition avec les miniatures d’Anne de Clèves envoyées à Henri VIII. Ce dernier découvrit à ses dépens que ce genre d’œuvres peut être très mensonger.

Anne de Clèves

Les portraits d’Elizabeth sont les plus nombreux et les plus beaux de l’exposition. Elle s’en servait comme de véritables outils de propagande politique qui célébraient un évènement comme celui de l’Armada ou la célébraient elle-même en tant que souveraine accomplie. C’est le cas du magnifique portrait anonyme la représentant le jour de son couronnement. Le tableau fut peint à la fin de son règne. Son visage est clairement idéalisé et ses atours, vêtement et bijoux, sont grandioses. Comme le dit très justement l’audioguide de l’exposition, ce portrait donne « une aura d’éternité » à Elizabeth Ière.

IMG_0548 (2)

L’exposition souligne également, au début et à la fin, la postérité de cette famille de légende qui fascina et fascine toujours. De nombreux artistes s’inspirèrent de son histoire notamment en France au XIXème avec des peintres troubadours comme Edouard Cibot, Camille Saint Saëns qui compose un opéra autour de la pièce de Shakespeare consacrée à Henri VIII, Victor Hugo avec deux pièces de théâtre. A notre époque, Elizabeth fut l’objet d’une biographie par le biais de deux films. La robe du couronnement, portée par Cate Blanchett dans le film, ouvre l’exposition. Une série, assez mauvaise, avait également mis les Tudors à l’honneur.

couronnement robe

L’exposition du musée du Luxembourg est parfaitement cohérente, la circulation y est agréable et fluide. Les portraits exposés sont parfaitement bien choisis et reflètent les différentes fonctions du portrait à cette époque. Je vous la recommande chaudement si vous vous intéressez à cette époque. La qualité des portraits vaut véritablement le détour.

Mois anglais3

Advertisements

35 réflexions sur “Exposition les Tudors au musée du Luxembourg

  1. J’ai vu cette exposition, je suis d’accord avec ce que tu dis de la qualité des portraits, notamment ceux d’Elizabeth, mais dans l’ensemble j’avais été déçue … Principalement par la partie consacrée à Henri VIII, très elliptique, et très axée sur le schisme religieux …. Mais, bon, j’étais avec mes enfants, du coup, je devais tout expliquer car il y a peu d’inter activité ….cela fausse peut-être mon regard !

    • Je n’ai pas trouvé que la partie sur Henri VIII était elliptique car elle évoquait l’arrivée de la Renaissance grâce à lui, le schisme religieux et son rapport aux femmes. Après, c’est une exposition de petite taille qui ne peut pas tout évoquer. Mais avec l’angle du portrait officiel, je trouve qu’elle balaie pas mal de thématiques.

  2. C’est drôle, on publie sur la même expo aujourd’hui ! Je n’ai pas vraiment appris grand chose durant cette visite mais elle valait vraiment la peine pour la beauté des portraits;

    • Je suis allée lire ton billet. c’est vrai que lorsque l’on connait déjà la période, on n’apprend pas grand chose. Et je suis d’accord avec toi, la magnificence des portraits vaut le déplacement et les voir tous ensemble était un grand plaisir.

  3. c’est bien l’une des rares choses qu me font regretter de ne plus vivre à Paris: les expo de musées! et celle-ci me fait très très envie!! elle a l’air magnifique.

        • Elle est assez vulgaire quand même, les personnages ne vieillissent pas et Jonathan Rhys-Meyers est mono expressif pendant toute la saison.

        • Cool comme celui de Prison Break alors ? Deux expressions faciales à tout casser ?? le trash ne me dérange pas, mais je verrai bien ce que j’en pense.

          Une fiche pour le mois anglais 2016 ??

        • Elle n’est pas complètement déplaisante, la reconstitution historique m’a paru assez juste. Mais je m’en suis vraiment lassée. Tu verras. Tu feras un billet pour l’année prochaine, pour le mois anglais dont je ne m’occuperais pas !!!

        • QUOI ?? C’est sérieux vraiment et annoncé sur toutes les ondes ?? Tu ne seras pas de la partie ? ouin ouin snif… merde… :'(((

    • Oui, c’est une famille vraiment intéressante et importante dans l’histoire anglaise. En peu de temps, ses membres ont changé totalement un pays.

  4. Je reprends…  » des français »… Elizabeth Ière est énigmatique et fastueuse à la fois, quels que soient les surnoms qui lui ont été donnés (reine vierge, Bloody Mary)… J’aimerais en apprendre davantage sur cette époque mais pas avec des livres trop scolaires…

    • Par contre, Bloody Mary ce n’est pas Elizabeth mais sa demie sœur Mary née du mariage de Henri VIII et Catherine d’Aragon. Je ne l’ai pas encore lu mais il y a le livre de Liliane Crété qui est sorti en poche récemment.

  5. J’espère avoir le temps d’y aller avant la fin ! Je me rends compte que je connais finalement assez mal cette période de l’histoire anglaise …

  6. Bonjour Titine, j’ai bien noté qu’il me reste 1 mois pour voir cette expo qui je suis sûre m’intéressera. Et ça change des expos purement peinture. Bonne fin d’après-midi.

    • Et les expositions consacrées uniquement aux portraits sont également rares. La qualité de ceux exposés au Luxembourg vaut vraiment la peine d’y aller et il n’y avait beaucoup de monde quand j’y suis allée.

  7. Je ne connais rien aux Tudors, cette exposition a l’air très intéressant, malheureusement pour moi elle ne viendra pas jusqu’en Bretagne !

    • C’est l’avantage d’être à Paris et pour moi qui adore visiter des expos, s’en est gros ! Au moins, je peux te faire profiter un peu de cet expo à travers mon billet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s