Literary life de Posy Simmonds

9782207117873-cg

« Literary life » est un recueil de chroniques publiées entre 2002 et 2005 dans The Guardian Review par Posy Simmonds. Il s’agit du supplément littéraire du grand quotidien et c’est bien de la vie littéraire  dont nous parle l’auteur de « Gemma Bovery ». Et plus précisément des coulisses de la vie littéraire : la solitude de l’écrivain devant la feuille blanche, les séances de dédicace où personne ne vient, les cocktails de maison d’édition mais également la vie d’une petite librairie de quartier et l’impact du métier d’écrivain sur l’entourage. Posy Simmonds nous montre des écrivains à l’ego démesuré, malmenés, qui sont souvent coupés du monde réel et à la sensibilité à fleur de peau. Le regard de l’auteur est très acide, ironique sur ce monde littéraire mais il y a aussi de la tendresse envers les écrivains qui souffrent souvent de solitude et sont habités par le doute.

IMG_0773

Elle nous entraîne également dans la fiction pure avec deux personnages récurrents : Rick Raker, agent spécial qui fait penser à Bogart quand il incarnait Marlowe, et le docteur Derek assisté de nurse Tozer. Le premier peut vous aider à ruiner la réputation d’un adversaire écrivain. Le second soigne tous les bobos de l’écrivain : la panne d’écriture, l’étreintement par les critiques, l’accouchement de l’œuvre, la diarrhée verbale. Le docteur Derek a une solution à tous les problèmes ! C’est un personnage très réussi, très drôle et l’on prend plaisir à le retrouver.

IMG_0770

La dessinatrice alterne aussi les formats avec des pages de bandes dessinées classiques en noir et blanc et des dessins pleine page en couleurs.

IMG_0771

L’ensemble est très homogène et très plaisant avec des moments touchants mais surtout avec beaucoup d’humour. Mention spéciale à la page consacrée à Jane Austen qui se demande si elle va revenir du pays des morts pour recevoir les nombreux éloges qui lui sont adressés de nos jours. Je vous laisse découvrir si elle choisit où non de passer de l’autre côté !

IMG_0772mois anglais2

Publicités

24 réflexions sur “Literary life de Posy Simmonds

    • Comme j’avais adoré ces deux albums précédents, je me suis précipitée sur celui-ci ! Mais c’est vrai qu’il y a eu moins d’échos que pour les précédents.

  1. Ça a l’air bien marrant. Crois-tu qu’il y ait dedans la recette magique pour se faire éditer ? Lol, celle-là elle est dure à trouver 🙂

  2. Splendide, isn’t it ?
    Non, vraiment c’est superbe, et quelle diversité dans les dessins.
    Est-il trop tard pour s’inscrire dans le mois Anglais ?
    J’en ai quelques ouvrages sur le feu et quelques autres à relire.
    Deux questions (qui montrent que j’ai mal lu l’annonce que tu as faite)
    est-ce strictement Anglais ? (US admis ?)
    je peine sur un ouvrage non traduit mais tout à fait passionnant par la peinture des bouleversements créés en Californie vers 1840 à la suite de la guerre Etats-Unis – Mexique et de l’invasion américaine conséquente. Cela tient à la fois de Blaise Cendrars (« L’or ») et de Harriet Beecher Stowe pour « La case de l’oncle Tom ».

    • Pour le mois anglais, aucune inscription préalable n’est nécessaire. Il suffit de publier pendant le mois de juin et de nous signaler ton billet en commentaire du billet récap. Par contre, nous acceptons que des romans d’auteurs anglais (j’ai bien dit anglais et pas britanniques !) ou dont l’intrigue se déroule en Angleterre. Et pour répondre à ta deuxième question, bien entendu tu peux parler de livres lus en anglais.

    • Je suis comme toi, je veux lire tout ce qu’elle sort. Même si j’ai préféré « Gemma Bovery » ou « Tamara Drewe », je me suis beaucoup amusée avec ce volume.

  3. Comme toi, j’ai adoré les deux que j’ai lu, surtout « Gemma » en fait, Je pensais que j’allais passer à côté de celui-ci à cause du sujet, la vie littéraire anglaise me passionnant peu, mais visiblement j’avais tort ! Merci du conseil !

    • Ce sont de courtes chroniques, certaines sont un peu moins drôles mais dans l’ensemble j’ai vraiment beaucoup aimé l’esprit de cet album.

  4. Ce recueil ne n’avait pas laissé un souvenir impérissable … Je me rappelle surtout manquer de références pour comprendre certaines pages … Heureusement, j’ai encore Gemma Bovery à découvrir !!

  5. pas mon préféré de Simmons mais c’est le seul que je possède en v.o. et peut-être que j’ai parfois pas saisi tout le sel des textes et de l’humour britannique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s