Ordeal by innocence – BBC

MV5BNjg0YmQzNzgtNDlmMS00Y2U5LWIyZGMtMzE5MzE5MGQ3ZjQ2XkEyXkFqcGdeQXVyMjExMjk0ODk@._V1_SY1000_CR0,0,651,1000_AL_

Une bouteille en cristal qui s’abat sur le crâne d’une femme. Celle-ci s’écroule sur un tapis où son sang se répand. Un cri, celui de la servante qui découvre le corps de Rachel Argyll. Dans la maison se trouvent son mari, Leo, et leurs quatre enfants adoptifs. Le cinquième, Jack, a quitté la maison quelques instants plus tôt. Jeune homme excessif, c’est sur lui que vont se porter les soupçons. Il est rapidement incarcéré. Mais son procès n’aura jamais lieu, il est assassiné en prison. Dans la demeure des Argyll ce soir-là, se trouvait également une autre personne, Gwenda, la secrétaire de Leo. Nous la retrouvons un an plus tard alors qu’elle s’apprête à épouser son ancien patron. Mais la fête va être perturbée par l’arrivée du Dr Arthur Calgary qui vient pour prouver l’innocence de Jack.

landscape-1522156846-15595151-low-res-ordeal-by-innocence

« Ordeal by innocence » aurait du être diffusé pour Noël comme « And then there were none » et « Witness for prosecution », mais le scandale autour de Ed Westwick a obligé la BBC à repousser la diffusion. L’acteur a été remplacé par Christian Cooke et de nombreuses scènes ont été retournées.

Comme les deux précédentes adaptations, celle-ci est de grande qualité. La scène d’ouverture est particulièrement réussie. En quelques scènes, toute l’intrigue se met en place. Et celle-ci est sombre à souhait ! Il règne  dans la maison des Argyll, un climat de forte suspicion. Chacun semble coupable du meurtre de Rachel (Au moment de la découverte du corps, Gwenda a du sang sur le visage et Esther, l’une des filles adoptées par les Argyll,  porte une chemise de nuit couverte de sang) ou cachant de lourds secrets. A travers les trois épisodes, la belle photo de famille de la riche philanthrope Rachel Argyll se désagrège. cette dernière est d’ailleurs loin de la mère ou de la femme modèle. Chacun possède un motif pour l’assassiner. Les blessures sont à vif, la famille est rongée par l’amertume et la rancœur. De quoi donner beaucoup de fausses pistes aux spectateurs…

Ordeal-by-Innocence-Anna-Chancellor-1290950

L’intrigue est parfaitement maîtrisée, parfaitement mise en scène et luxueusement produite comme toujours avec la BBC. Ce qui rend « Ordeal by innocence » vraiment parfait est son incroyable casting : Anna Chancelor, Bill Nighy, Morven Christie, Matthew Goode, Eleanor Tomlinson, Luke Treadaway pour ne citer que les plus connus. Tous sont absolument brillants, parfaits dans leur rôle respectif. Mais j’aimerais souligner les prestations de deux d’entre eux : Anna Chancelor et Matthew Goode. Ils incarnent tous les deux des personnages détestables : hautains, méprisants, cruels (la scène au restaurant ou au petit déjeuner, où le personnage de Matthew Goode crache tout son fiel,  sont mémorables). Les deux acteurs sont éblouissants et saisissants.

landscape-1523229241-untitled

« Ordeal by innocence » est une nouvelle adaptation d’Agatha Christie qui souligne la maîtrise de la BBC dans ce genre d’exercice. Magnifiquement produite et réalisée, cette série bénéficie d’un casting trois étoiles où chaque acteur est à son meilleur niveau de jeu. Amateur d’Agatha Christie, précipitez-vous !

nintchdbpict000391989257

Publicités

15 réflexions sur “Ordeal by innocence – BBC

  1. Je l’ai finie hier soir et, même si je crois que je préfère toujours la première adaptation, celle de Dix petits nègres, j’ai bien aimé celle-ci. La réalisation est très belle, les prestations impeccables. Comme toi, j’ai été bluffée par l’interprétation de Matthew Goode. Mais, par celle aussi de Morven Christie. Vivement la prochaine!

    • Je suis comme toi, j’aurais toujours une faible pour la première adaptation qui était splendide ! Je suis d’accord avec toi sur Morven Christie qui est vraiment extraordinaire.

  2. Comme toi, j’ai adoré cette mini-série. Je suis en tout point d’accord avec ce que tu as écrit. La chute laisse sans voix, les personnages sont charismatiques et le suspens est bien porté. Une des meilleurs découvertes ces derniers temps en matière de period drama.

    • Oui, cela faisait un moment que nous n’avions pas eu un period-drama de cette qualité. Il faut vraiment que je me décide à lire le roman pour voir si la fin est identique.

  3. Pingback: Témoin indésirable d’Agatha Christie | Plaisirs à cultiver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.