Mörk de Ragnar Jonasson

mork

Alors qu’il est cloué au lit par la grippe, Ari Thor reçoit un coup de fil d’Helena, la femme de son collègue, l’inspecteur Herjolfur. Ce dernier ne répond pas à son téléphone et est introuvable. Il s’avère qu’il enquêtait sur un trafic de drogues. Herjolfur est parti seul inspecter une vieille maison abandonnée et c’est là qu’il s’est fait tirer dessus. Il ne sortira jamais du coma. Ari Thor se fait fort de retrouver son assassin dans la petite communauté de Siglufjördur où tout le monde connaît tout le monde. En surface, la petite ville est calme et paisible mais les sombres secrets vont bien vite refaire surface.

Après le succès de son premier roman « Snjor », Ragnar Jonasson fait reprendre du service à Ari Thor. L’enquête est de facture très classique et elle allie le personnel et le général. L’auteur décrit la situation économique et sociale de Siglufjordur. La pêche, qui a fait la réputation de la ville, a périclité. Le maire de la ville compte maintenant sur l’essor du ski et de la venue de nombreux touristes. D’autres thèmes se croisent au fil de l’enquête : le trafic de drogues, les violences conjugales, la psychiatrie. S’intercalant entre les chapitres consacrés à l’enquête, nous découvrons le journal d’un jeune homme interné dans un asile psychiatrique après une tentative de suicide. Qui est-il ? Qu’est-ce qui le lie à l’enquête sur le meurtre de Herjolfur ? C’est ce qu’Ari Thor devra découvrir en démêlant les différents fils de cette histoire.

J’ai apprécié la lecture très fluide de ce roman et surtout la précision, le sens du détail de Ragnar Jonasson. Cela s’applique aussi bien aux rudes paysages islandais qu’aux personnages. Leur psychologie est particulièrement bien rendue et cela leur donne de l’épaisseur, de la chair. L’auteur nous présente des paysages et des personnages tout en clair-obscur, sans manichéisme.

« Mörk » ne révolutionne pas le polar nordique mais sa lecture est plaisante et son détective, Ari Thor, est assez attachant pour que l’on ait envie de le retrouver.

 

Publicités

10 réflexions sur “Mörk de Ragnar Jonasson

    • Je suis entrain de découvrir le premier. Je trouve que l’auteur ne s’est pas beaucoup renouvelé entre les deux. Il utilise le même procédé narratif avec une confession en italique qui s’entremêle avec le récit principal. C’est un peu dommage même si cela reste plaisant à lire. J’espère que l’intrigue du premier va me faire oublier ce bémol.

  1. Pingback: Bilan livresque et films de juin | Plaisirs à cultiver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s