Assez de bleu dans le ciel de Maggie O’Farrell

9782714474322

En 2010 dans le Donegal, Daniel s’apprête à partir en voyage. Il retourne aux États-Unis, après une longue absence, pour l’anniversaire de son père. Il vit retiré au fin fond de l’Irlande dans une maison protégé par douze portails. Daniel doit s’y prendre longtemps à l’avance lorsqu’il doit partir pour donner ses cours de linguistique à Belfast. Cette fois, sa femme et ses deux enfants, Marithe et Calvin, l’accompagnent jusqu’à l’aéroport. Soudainement, Daniel se raidit dans l’habitacle de la voiture. A la radio, il entend une voix venue de son passé. Participant au débat à l’antenne, Nicola, une brillante jeune femme qui fut son premier amour à l’université. Lors de l’émission, il comprend qu’elle est malheureusement décédée. Qu’a-t-il bien pu lui arriver et quand ce drame a-t-il eu lieu ? Un tourbillon d’émotions prend possession de Daniel et l’arrache à sa vie actuelle.

Le dernier roman de Maggie O’Farrell ressemble à un patchwork. Chaque chapitre s’intéresse à un personnage, à une époque différente. Nous voyageons ainsi dans le temps et dans l’espace, de la Bolivie à New York, de 1944 à 2016. Et ce ne sont pas que les personnages principaux qui ont droit à la parole. Les personnages secondaires font également l’objet de chapitres. Mais Maggie O’Farrell a le talent de ne pas nous perdre. Chaque chapitre donne un éclairage différent ou nouveau sur l’histoire principale. Chacun enrichit l’histoire de Daniel, complète le puzzle.  Les chapitres sont presque comme des nouvelles, des entités qui peuvent se détacher du reste.

Foisonnant, parfaitement construit, « Assez de bleu dans le ciel » souligne à nouveau la délicate empathie de Maggie O’Farrell pour ses personnages. Ce sont les erreurs, les blessures du passé qui sont au cœur du roman. Celles qui laissent leurs empreintes définitivement,  qui nous culpabilisent et rendent le présent si difficile à vivre. Le livre est le long et lent cheminement de Daniel et de ses proches qui doivent surmonter les drames et les non-dits, les accepter et les dépasser.

Entremêlant les lieux et les époques, « Assez de bleu dans le ciel » nous offre encore une fois la démonstration du talent et de la capacité d’empathie de Maggie O’Farrell envers ses personnages.

Merci à Babelio pour cette lecture.

Publicités

4 réflexions sur “Assez de bleu dans le ciel de Maggie O’Farrell

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s