Deux reines, deux séries

Les deux plus longs règnes de la royauté britannique ont été mis à l’honneur cet automne. Les deux séries débutent par l’accession au trône de deux jeune femmes.

  • Victoria, ITV

victoria-episode-2

La série débute en 1837 lorsque l’oncle de Victoria (Jenna Coleman)  décède la laissant devenir reine à 18 ans. La jeune femme va devoir apprendre le dur métier de reine. Elle y sera aidée tout d’abord par son premier ministre Lord Melbourne (Rufus Sewell), puis par son mari Albert (Tom Hughes). Ce period drama est réalisé de manière très classique, les costumes sont superbes mais les reconstitutions extérieures en numérique  laissent à désirer. La série est très mélodramatique et présente la reine comme une personne assez ridicule et inconséquente. Dans les premiers épisodes, Victoria apparaît comme une jeune femme capricieuse et absolument incapable de tenir son rang : elle pleure dans les jupons de sa mère à la moindre contrariété, elle se soûle lors de sa première réception et se laisse peloter par l’ambassadeur de Russie.

La relation entre Victoria et Lord Melbourne tire vers la romance mièvre. Certes le charmant Rufus Sewell donne ses traits à Lord Melbourne mais dans la réalité le premier ministre de Victoria avait environ quarante ans de plus qu’elle et était plutôt un père de substitution qu’un possible mari.

Heureusement, les choses s’arrangent un peu avec l’arrivée d’Albert qui apporte calme et dignité à son épouse et à la série ! Sa manière de chercher sa place, son rôle aux côtés de la reine sont d’ailleurs très intéressants.

Enfin, scénaristes du monde entier, n’essayez pas de copier bêtement « Downton Abbey » pour faire plaisir et attirer le public. Ici, les intrigues des serviteurs m’ont semblé bien fades et sans intérêt.

Vous l’aurez compris, « Victoria » est un period drama dont vous pouvez aisément vous dispenser.

6000

  • The crown, Netflix

t-the-crown-julian-broad-ss

Cette série de Netflix reprend finalement les mêmes thématiques que « Victoria » : comment une toute jeune femme peut-elle du jour au lendemain assumer les devoirs d’une reine ? Quelle place dans la royauté pour le mari de celle-ci ? Contrairement à la série de ITV, je trouve que celle-ci montre bien et de manière réaliste l’apprentissage de la reine.

On la découvre avant son accession au trône, Elizabeth (Claire Foy) mène une vie paisible et oisive avec son mari Philip Mountbatten (Matt Smith) et leurs enfants. Son père est malade et meurt pendant qu’elle est en voyage. La toute jeune reine va donc apprendre les devoirs, les responsabilités d’une reine grâce à l’ancien entourage de son père et à un premier ministre d’exception : Winston Churchill (Jon Lightow), tout juste réélu à 77 ans.

Certes, la série est tournée essentiellement vers l’intime mais c’est un élément essentiel pour la famille Windsor qui met, dès le départ, sa vie en scène. Le couronnement d’Elizabeth est le premier à être filmé et diffusé à la télévision. Cela montre également l’impact des devoirs de la reine sur ses proches. On le voit notamment à travers la relation de la princesse Margaret et du capitaine Townsend. L’état, l’Église passent avant la relation des deux sœurs. A travers l’histoire de la princesse et du capitaine, c’est la lente évolution des mœurs dans les années 50 qui est mise en lumière.

Le casting est aussi somptueux que les costumes et les décors : Claire Foy est parfaite en Elizabeth qui prend de l’assurance voire de la dureté, Matt Smith est léger, frivole mais pas sans gravité, Jared Harris est un émouvant George VI, et c’est un plaisir de retrouver les très austeniens Greg Wise et Jeremy Northam. Mais celui qui crève l’écran, c’est John Lightow qui interprète magistralement un Churchill vieillissant et refusant de quitter le pouvoir.

Certes, on pourra toujours questionner la véracité de ce que l’on voit mais je trouve les intrigues bien menées et le casting de qualité. C’est donc un divertissement que j’ai regardé avec plaisir.

112139797_the_crown_season_1_claire_foy_matt_smith_netflix-large_transzgekzx3m936n5bqk4va8rwtt0gk_6efzt336f62ei5u

Fichier 02-07-2016 20 14 56

Enregistrer

Enregistrer

17 réflexions sur “Deux reines, deux séries

  1. Je n’ai pas regarde the crown mais j’ai adore Victoria! J’ai hate de voir la suite d’ailleurs. Je vois bien que ta preference va a the crown qui me plairait j’en suis sure surtout si elle est plus realiste vis a vis de son apprentissage car c’est vrai que la serie ne le montre pas vraiment. Elle accentue plus sur le cote romance et drame, ce qui j’avoue, me convenait tout a fait lorsque je l’ai regarde. Ca depend aussi de l’etat d’esprit dans lequel on se trouve, un peu comme les livres finalement.

    • Oui, ça dépend de ce que l’on attend d’une série. Les premiers épisodes m’ont déçue mais j’ai plus apprécié les épisodes avec Albert, la série devient un peu plus sérieuse ! Honnêtement j’ai du mal à me remettre de Victoria complètement soûle à sa première party !!! Mais je comprends que tu puisses l’aimer.

  2. J’ai commencé Victoria et j’aime bien, mais je me retrouve aussi très bein dans les critiques que tu en fais. Perosnellement cela me permet d’apprendre des choses sur cette reine. Le reste je m’en fiche un peu!
    Je n’ai pas encore regardé la série consacrée à Elizabeth.

    • « Victoria » tire trop sur le côté romance pour moi, j’aurais aimé quelque chose de plus réaliste et sérieux. Mais je l’ai quand même regardée jusqu’au bout !!!

  3. Je suis en plein visionnage de The Crown dont j’apprécie le jeu des acteurs et le propos assez réaliste. A voir si Victoria me plairait, peut-être en le prenant pour ce que c’est : un divertissement mignon mais sans grande profondeur ?

    • Je pense également que tu pourras apprécier Victoria si tu le prends sous cet angle, tout n’est pas insupportable puisque j’ai quand même réussi à la regarder en entier !

  4. A cause de Jenna Coleman, je regarderai « Victoria » mais c’est indéniablement « The Crown » qui me tente d’autant plus que Netflix n’a pas lésiné sur la pub !

  5. Pingback: A year in England 2016 – Récapitulatif | Plaisirs à cultiver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s