Bilan livresque et films de septembre

fichier-04-10-2016-21-00-42

Et voici un mois américain qui se termine, il aura passé bien vite et il me reste beaucoup de billets à découvrir. A un jour près, j’ai tenu ma liste de lectures : 9 romans lus durant ce mois de septembre et de bien belles lectures. S’il ne fallait en garder que trois, je choisirais : « Derniers feux sur Sunset » de Stewart O’Nan, « Peyton Place » de Grace Metallious et « Prête à tout » de Joyce Maynard. Mais le choix est difficile car je me suis vraiment régalée et je n’ai été déçue par aucun des romans que j’ai lus pour ce mois américain. Cette année encore, j’ai été enchantée d’assister au Festival America de Vincennes qui n’a fait qu’augmenter ma wish list ! Merci à tous les participants pour leurs nombreux billets et leur enthousiasme, je vous retrouve l’année prochaine pour notre voyage de l’autre côté de l’Atlantique !

Décidément le mois de septembre fut réjouissant au niveau culturel avec quatre très bons films vus :

comancheria

Deux frères décident de braquer des banques suite au décès de leur mère. Ils doivent rembourser le prêt énorme que celle-ci avait contracté pour sa ferme. La dette étant due aux banques autant régler la note en les cambriolant, c’est ainsi que le plus jeune frère décide son aîné qui vient de sortir de prison. A leur poursuite, deux Texas rangers dont l’un va bientôt prendre sa retraite. Deux duos d’hommes, deux amitiés viriles se développent en parallèle durant le film. Les quatre personnages sont extrêmement attachants, poignants tant ils semblent totalement égarés et las. Les deux frères sont à l’image de ce fin fond du Texas qui croule sous les dettes et se désertifie. Il ne semble plus y avoir que des banques et un diner improbable dans les patelins paumés traversés par les quatre hommes. Le scénario est parfaitement écrit, il nous tient en haleine durant tout ce western atypique. Les acteurs sont impeccables avec une mention spéciale à Chris Pine qui mériterait plus de rôles de cet acabit et au toujours formidable Jeff Bridges.

frantz

En 1919 en Allemagne, la jeune Anna vient fleurir tous les jours la tombe de son mari Frantz, tombé au front. Elle vit avec ses beaux-parents qui ont bien du mal à se remettre du décès de leur fils. Un jour, Anna découvre un jeune homme en pleurs devant la tombe de Frantz. Celui-ci se présente comme un ami du défunt. Anna réussit à le faire inviter chez ses beaux-parents. Le jeune français prénommé Adrien leur délivre ses souvenirs de Frantz. Adrien et Anna rêvent de changer leurs vies : le passé pour l’un, l’avenir pour l’autre. Chacun compte sur l’autre pour le faire. Ces deux solitudes, ces deux désespoirs ont besoin de l’autre pour évoluer, pour s’évader. François Ozon montre bien l’ambiance délétère, le deuil infini qui suivent la première Guerre Mondiale. L’amertume, la haine de l’ennemi sont sur toutes les lèvres. Les pères pleurent les fils qu’ils ont envoyés au front. Pour montrer le contraste entre les aspirations d’Anna et d’Adrien et la tristesse du quotidien, François Ozon fait un choix esthétique très réussi. Le film est en noir et blanc et il se colore lorsque sont évoqués les souvenirs, les moments heureux qui redonnent vie à chacun. Le film est tout en délicatesse, en douleurs rentrées, en doux lyrisme et je tiens à souligner le parfait duo d’acteurs : Pierre Niney et Paula Beer que l’on découvre et qui est infiniment touchante.

Et sinon :

  • Le fils de Jean de Philippe Lioret : Mathieu apprend à 33 ans la mort de son père qu’il n’a jamais connu. Celui-ci était québecois, médecin et avait deux autres fils. Mathieu décide de partir au Canada pour l’enterrement et rencontrer ses frères. Il est accueilli par le meilleur ami de son père qui lui demande de garder le secret sur ses origines afin de ne pas bouleverser sa nouvelle famille. Ce qui intéresse Philippe Lioret, film après film, c’est l’humain et ses émotions. Son cinéma est simple, sans effet fracassant mais il construit son travail avec beaucoup d’empathie, de finesse et de douceur. Le réalisateur ne verse jamais dans la mièvrerie, dans les larmes ou la sensiblerie. Il est au plus près de ses personnage, de ses acteurs avec simplicité et pudeur.  Un très joli film sur les liens familiaux.
  • Victoria de Justine Triet : Victoria est avocate, mère célibataire de deux enfants et totalement dépassée par les évènements. Tout se complique lorsqu’elle doit défendre un ami accusé d’avoir agressé sa femme. Elle croise également la route de Sam qu’elle avait défendu lorsqu’il était dealer.  Ce dernier lui demande conseil pour devenir avocat et finit par s’installer chez elle et lui sert de baby-sitter. « Victoria » est une comédie qui va à cent à l’heure comme la vie mouvementée de son héroïne qui mélange personnel et professionnel et finit par s’y perdre. Victoria n’arrive plus à tout gérer, sa belle maîtrise se fendille au fur et à mesure. C’est dynamique, excessif, fantaisiste et porté par une Virginie Efira parfaite entre confiance de soi et faiblesses.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

11 réflexions sur “Bilan livresque et films de septembre

  1. Et bien, c’était un mois bien rempli, avec de très belles lectures américaines et un Festival littéraire digne de ce nom🙂
    Et Frantz a été un coup de coeur pour moi aussi❤

    • Effectivement le mois de septembre fut rempli de belles lectures et de beaux films, j’ai eu de la chance dans mes choix ! Encore un film sur lequel nous sommes d’accord ma chère Emjy ! 😉

  2. Bravo, c’est un joli bilan ! J’ai plusieurs de ces romans dans ma PAL d’ailleurs … Je n’ai pas (encore ?) eu la chance de voir Frantz mais je note que tu as aimé🙂

  3. Un mois rempli que ce mois de septembre!!Et de très belles découvertes, j’ai l’impression! Frantz était un film très réussi et quelle actrice que Paula Beer! Comme toi, j’ai bien aimé aussi Victoria et j’ai été touchée par la prestation de Vincent Lacoste.
    Je te souhaite un aussi bon mois d’octobre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s