Cette sacrée vertu de Winifred Watson

Pettigrew

Miss Guenièvre Pettigrew, vieille fille de quarante ans, cherche un emploi de gouvernante d’enfants. L’agence de placement lui donne l’adresse de Miss Lafosse qui en cherche une. Miss Pettigrew se présente donc au 5 Onslow Mansions espérant décrocher le travail dont elle a désespérément besoin. Mais une fois entrée dans l’appartement de Miss Delysia Lafosse, c’est un tourbillon qui entraîne notre vieille fille et qui va totalement chambouler sa vie.

« Cette sacrée vertu », dont le titre original est plus parlant « Miss Pettigrew lives for a day », se déroule sur une journée dans le Londres des années 30. Le roman se découpe selon les heures du jour où se succèdent les nombreuses aventures et péripéties de l’héroïne. Ce livre de Winifred Watson est un conte de fée moderne qui fait penser aux comédies hollywoodiennes des mêmes années 30. En effet, on retrouve une opposition entre les deux figures centrales. Miss Pettigrew est une femme terne, sans vie personnelle, fille de pasteur, elle s’accroche à sa vertu et sa moralité sans faille. Delysia Lafosse est une délicieuse jeune femme, enjouée, belle, chanteuse dans un night club et aux mœurs légères. Lorsque Miss Pettigrew entre dans sa vie, elle n’a pas moins de trois prétendants ! Les deux mondes n’auraient jamais dû se télescoper, d’autant plus que Miss Lafosse n’a pas d’enfants et qu’elle cherchait une bonne. Mais comme dans toutes bonnes comédies, les contraires se rapprochent et chacune des deux femmes va apprendre de l’autre et va voir sa vie changer à son contact.

Mais sous l’humour et la légèreté, Winifred Watson parle de la difficile condition féminine avec ses deux archétypes. Miss Pettigrew, la vieille fille, n’a pas le physique pour se trouver un mari. Elle doit donc travailler pour survivre. D’ailleurs, c’est auprès des riches familles qu’elle côtoie que Miss Pettigrew est devenue aussi transparente. Ses patrons n’avaient que mépris et indifférence pour elle. Face à elle, Miss Lafosse ne doit qu’à son physique son sort plus enviable. Elle vit aux crochets d’un homme brutal qui lui paie son appartement, elle flirte avec un autre pour être engagée dans son spectacle et en aime véritablement un troisième qui a une situation moins intéressante. Sa vie n’est donc pas aussi idyllique qu’elle en a l’air pour Miss Pettigrew.

« Cette sacrée vertu » est une histoire de Cendrillon moderne, une bulle de champagne qui étourdit son lecteur et enchante page après page. Une comédie délicieuse, charmante et surannée à découvrir.

Logo by Eliza

Advertisements

17 réflexions sur “Cette sacrée vertu de Winifred Watson

    • Je l’ai découvert grâce à Emjy et aux éditions Persephone qui l’avaient réédité en anglais. C’est un roman charmant et légèrement désuet.

  1. Je l’avais dans ma liste et je ne l’ai pas encore acheté. Je me suis dis, depuis le temps, je vais lire un autre avis…voilà c’est fait! Il faut vraiment que je l’achète! 🙂

  2. J’ai ce livre dans ma LAL, mais j’ignorais tout de l’histoire. J’ai lu ton billet parce que je n’avais pas reconnu le titre (évidemment, le titre français etc. etc.). J’ai encore plus envie de le lire.

  3. Pingback: A year in England – Récapitulatif | Plaisirs à cultiver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s