Les égouts de Los Angeles de Michael Connelly

Bosch

Appelé sur une scène de crime, Harry Bosch découvre, dans une canalisation de Hollywood, le corps d’un ancien compagnon du Vietnam : Billy Meadows. Tous deux faisaient partie des « rats de tunnel ». Les Vietcongs avaient creusé énormément de galeries sous les villages. Les rats y pénétraient pour les nettoyer. Ce qu’il a vécu là-bas hante toujours Harry Bosch et la découverte du corps de Meadows ne va pas l’aider à faire disparaître ses cauchemars. Il semble que celui-ci soit mort d’une overdose. Trop simple, trop évident, plusieurs détails invitent Bosch à creuser, à mener l’enquête.

Mon intérêt pour Bosch est venu de deux raisons : son nom bien évidemment, un policier américain se nommant Hieronymus Bosch (Harry est un diminutif) ne pouvait que piquer ma curiosité ;  la série qui est sortie cette année avec Titus Welliver dans le rôle titre et qui m’a été fortement conseillée par ma copine Shelbylee. Je voulais découvrir le personnage sous la plume de Michael Connelly avant de visionner la série.

Bosch est l’archétype du policier solitaire et ténébreux. Né d’un père inconnu, sa mère était une prostituée qui a été assassinée lorsqu’il avait douze ans. Bosch ne respecte pas le règlement, son enquête passe avant même s’il doit se retrouver au tribunal ou devant les affaires internes. Il va toujours jusqu’au bout de ses investigations. Un lourd passé, des failles mais aussi beaucoup d’intuitions et d’intelligence, un cocktail classique mais qui rend Bosch intéressant et attachant.

L’intrigue des « Égouts de Los Angeles » est extrêmement bien menée. Chaque pièce du puzzle finit par faire sens, rien n’est laissé au hasard dans cette enquête. Le meurtre de Billy Meadows, anodin au départ, va se révéler complexe et permet de développer de nombreuses pistes et ramifications. Le tout est rythmé, Michael Connelly nous entraine d’un rebondissement à un autre au fil des découvertes de Bosch.

« Les égouts de Los Angeles » est un polar totalement classique mais avec  un personnage principal charismatique et une intrigue suffisamment bien menée pour me donner envie de lire les autres volumes des aventures de Harry Bosch.

america

Publicités

33 réflexions sur “Les égouts de Los Angeles de Michael Connelly

  1. Je suis bien contente que Harry t’ait plu et que tu aies envie de découvrir la suite. Seul le 5e m’a un poil déçue pour l’instant, mais tu peux y aller sans inquiétude jusqu’au n°4, à chaque fois, j’ai été bluffée.

  2. Mince, ça me donne envie de le lire et de relire un Connelly qui m’avait déçu dans ses derniers romans. 😉 Là, je me fais un Philipp Marlowe… je le dis pour le cas où tu lirais un Chandler… mdr

        • Il n’a pas inspiré Holmes, ça, c’est sûr ! PTDR

          J’ai bien aimé Marlowe, le roman un peu en demi-teinte à un moment, on sent bien qu’on a recollé deux nouvelles pour n’en faire qu’une.

  3. J’en ai lu beaucoup… il faudrait que je revoie la liste de ses romans, pour noter ceux qui me restent à lire, j’aime, entre deux lectures demandant plus d’attention, ce sont de très bons polars.

    • J’ai fait ça pour la série des Dortmunder de Westlake, je ne veux en rater aucun ! Tu as tout à fait raison, ce sont des polars de qualité et ce n’est pas si facile que ça à réussir.

  4. Pingback: Le mois américain – Récapitulatif | Plaisirs à cultiver

  5. Le policier solitaire et ténébreux, on nous fait le coup à chaque fois. J’attends la série où on me présentera un flic sociable et affable :p

  6. J’ai découvert Harry Bosch, il y a 12 ans, je sais la date car c’était quand j’attendais mon fils aîné et que j’étais hospitalisée en mater en attendant l’accouchement ! J’adore ! Il faudrait que je lise ceux qu’il me reste à découvrir !

  7. Un ami m’a déjà vivement conseillé Connelly, mais je craignais de tomber dedans et d’être partie pour un moment. Ce sera certainement le cas, car cela a l’air addictif, mais là, je ne peux plus fuir ! Dès que j’ai un peu de temps, je m’y mets !

  8. Pingback: Bilan du mois américain | Plaisirs à cultiver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s