Truman Capote de Liliane Kerjean

Capote

Mon intérêt pour Truman Capote est ancien, il remonte à la première fois où j’ai vu « Breakfast at Tiffany’s » qui est devenu un film culte pour moi. J’ai découvert petit à petit l’écrivain, un personnage aussi attachant qu’agaçant. Et un jour, le choc, j’ai lu « In cold blood » que je considère comme un chef-d’œuvre. Venant alimenter ma lecture, l’adaptation du roman par Richard Brooks puis deux films : « Scandaleusement célèbre » en 2006 et « Capote » en 2005 qui tous deux évoquent l’écriture de « In cold blood » et ont renforcé ma fascination pour le roman et son écriture. L’impact de ce roman pour Capote et son implication dans ce fait divers sont véritablement passionnants.

                       BreakfastAtTiffanys       0375507906

Je ne pouvais donc pas passer à côté de la biographie de Liliane Kerjan sortie récemment chez Folio biographies. L’auteur choisit d’évoquer l’auteur américain par thématiques en faisant des aller-retours dans la vie de Truman Capote. C’est une biographie très classique, très factuelle qui du coup laisse le lecteur un peu à distance de l’écrivain. Néanmoins l’essentiel du personnage est bel et bien là et il peut se résumer en deux mots : charme et écriture et en deux lieux : la Nouvelle Orléans et New York. Truman est né à la Nouvelle Orléans, il passe son enfance dans le Sud entre des parents instables et distants et ses tantes célibataires de Monroeville en Alabama (c’est là qu’il fait connaissance avec Harper Lee, auteur d’un autre grand chef-d’œuvre de la littérature américaine : « To kill a mockingbird » où elle évoque leur enfance). Totalement délaissé par ses parents, Truman aura toute sa vie la peur de l’abandon et déploiera des trésors de charme et de séduction pour attirer l’attention et l’affection des autres. Quand sa mère épouse en seconde noce Joe Capote (il adoptera Truman), la famille déménage à New York dont Capote tombera amoureux.

tumblr_n39bi7Pv9z1qelfewo1_1280

L’écriture fut très tôt présente dans sa vie. Il lit beaucoup, met en place un atelier d’écriture avec Harper Lee. Sous ses dehors de dandy, Truman Capote est un travailleur acharné, reprenant sans relâche ses textes, y scrutant la moindre virgule. Son premier roman édité, « Les domaines hantés », en 1948 est un énorme succès et fait de Truman le jeune prodige des lettres américaines. C’est grâce à son charme et à son talent qu’il accède au gratin de la haute société new-yorkaise. Son carnet d’adresses est celui du gotha mondain et littéraire de l’époque. L’apogée de sa vie mondaine aura lieu en 1966 lorsqu’il organise son célèbre bal en noir et blanc à l’hôtel Plaza, tout le monde veut en être.

capote-ball-1966

1966 est également l’année de la sortie de son plus grand livre et de son plus grand succès : « In cold blood ». Un roman inspiré d’un fait divers de 1959 : une famille de fermiers du Midwest a été assassinée par deux vagabonds. Pendant cinq ans, l’écrivain va enquêter, interroger les différents acteurs du drame. Il va surtout s’attacher à Perry Smith, l’un des meurtriers, en qui il reconnait sa solitude et son enfance gâchée. Toute la tragédie qui minera Truman Capote est là : pour pouvoir terminer son roman, il faut que Perry Smith et son acolyte soient exécutés.

Après cela, la vie de Truman Capote n’est que déclin : alcoolisme, drogue et suicide social avec « Prières exaucées » où il brocarde tous ses brillants et riches amis qui bien entendu l’abandonnent instantanément.

21505-1380901880-Capote_Truman 1984 © Nancy Crampton-xl

Brillant, sensible, mondain, exigeant, Truman Capote est une personnalité de la littérature américaine qui ne peut laisser indifférent et dont la vie est intimement liée à son œuvre. La biographie de Liliane Kerjean donne une idée juste de ce que fut cette vie passée à vouloir entrer et rester dans la lumière.

Merci aux éditions Folio pour cette lecture.

america

Publicités

12 réflexions sur “Truman Capote de Liliane Kerjean

  1. Pingback: Le mois américain – Récapitulatif | Plaisirs à cultiver

  2. De sang-froid, quel roman ! Je m’étais attachée aussi à Perry, moi. Je n’excuse pas son geste et son crime, mais son enfance n’avait pas été facile.

    • Un chef-d’oeuvre, y’a pas d’autre mot ! Bien-sûr que l’on s’attache à Perry et c’est ce qui rend le roman terrible car au final c’est lui l’assassin, l’autre ne fait que le suivre.

      • J’ai été émue par la fin et je m’en voulais d’avoir des larmes aux yeux alors que bon, même s’il n’avait pas tué, fallait pas débarquer chez les gens avec des armes, ça tourne toujours mal avec des armes à feu !

        • Oui, on la ressent bien et ça ne m’étonne pas que cela lui ait tourné dans la tête au point qu’il en a été malade psychologiquement… dépression, si je me souviens bien.

  3. Je regrette de ne pas avoir demandé ce partenariat car c’est aussi un auteur que j’apprécie. J’aime beaucoup l’aspect non-fiction de certaines nouvelles et j’ai hâte de lire in cold blood

    • J’étais très contente de découvrir que Folio sortait une bio de Truman car c’est un écrivain fascinant. J’espère que tu aimeras « In cold blood ».

  4. J’ai lu la bio de Liliane Kerjean consacré à Francis Scott Fitzgerald que j’ai bien aimé, je n’ai lu de Capote que très peu de chose et pas encore De sang froid. J’ai vu le biopic mais à part ça je ne sais rien de lui !

    • La bio de Fitzgerald m’intéresse, c’est aussi un personnage très intéressant. Je n’ai pas lu tout Truman Capote mais je pense que je ne changerai pas d’opinion, « De sang froid » est son chef-d’oeuvre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s