Le diable à Westease de Vita Sackville-West

9782253003342-T

Lorsque Roger Liddiard découvre le village de Westease, il tombe rapidement sous le charme. Ce sémillant écrivain recherche le calme et la tranquillité. Quoi de mieux que la paisible campagne anglaise pour se poser et se reposer ? Roger achète un ancien moulin et fait connaissance du voisinage : le révérend Gatacre et sa séduisante fille Mary, le Professeur, un gentleman misanthrope logeant dans un manoir et le détestable mais réputé Wyldbore Ryan, peintre de son état. Quand le révérend est retrouvé assassiné, c’est la stupeur dans la petite communauté. La police est évidemment diligentée sur les lieux et les soupçons s’orientent vers la fille du révérend, la divine Mary qui est loin de laisser indifférent notre Roger.  C’est pour l’innocenter qu’il se lance dans l’enquête mais décidément tout concourt à accuser quelqu’un du village. « Car oui, le mystère restait entier. L’enquête n’avançait pas d’un pouce, aucune trace d’une personne étrangère au pays n’avait pu être signalée. Et il était confirmé qu’à l’heure supposée du crime tous les habitants du village étaient soit chez eux, soit au pub du Prince sans tête, ce qui n’avait rien d’étonnant vu le temps qu’il faisait ce soir-là. » Ne restent donc sur la liste des suspects que le Professeur, Wyldbore Ryan, Mary et Roger lui-même.

Vita Sackville-West s’essaie au roman policier, au whodunnit cher à Agatha Christie. L’atmosphère est éminemment anglaise grâce à ce décor de petit village de campagne en apparence bien inoffensif. Tout s’y passe de manière feutrée et élégante. Le drame ne fait  perdre son sang froid à personne. L’humour est caustique, piquant comme savent si bien le faire nos amis anglais.

Mais il me faut bien l’avouer, malgré mon admiration pour Vita Sackville-West, n’est pas Lady Agatha qui veut. Le suspens dans ce roman est des plus ténu, l’intrigue manque de complexité et de rebondissements. Malheureusement, j’ai rapidement identifié l’assassin. J’espérais me tromper, j’espérais une surprise qui n’est pas venue. Vita Sackville-West semble plus intéressée par l’histoire d’amour naissante entre Mary et Roger que par la résolution de son affaire criminelle.

Néanmoins, j’ai pris du plaisir à lire « Le diable à Westease », le style est fluide, les personnages bien croqués, l’atmosphère fort plaisante. Le roman se lit vite, facilement. Mais si vous vous attendez à un bon roman policier, passez votre chemin, Vita n’est pas Agatha !

 Une lecture partagée avec mes amies Eliza et Shelbylee.

Advertisements

18 réflexions sur “Le diable à Westease de Vita Sackville-West

  1. visiblement, tu n’es la seule déçue… Je lirai donc un autre Sakville. J’ai plus d’invités dans ma PAL…

  2. Je me suis vraiment demandée comment les personnages faisaient pour ne pas comprendre ^^ A croire qu’ils le faisaient exprès.
    Je ne suis pas fan d’Agatha Christie, il faudrait que je réessaye aujourd’hui pour voir si ça me plait davantage.

  3. Ok je passe mais j’ai failli le noter, parce que je viens de lire un billet chez Mior sur « toute passion abolie » qui me mettait en joie, et au début de ta chronique, je me suis dit « oh chouette, et si je le tentais pour le mois anglais » mais visiblement, si c’est pour lire l’Agatha du pauvre, il vaut mieux que je me contente de ses romans non policiers n’est ce pas ?
    PS: j’adore la première de couv quand même….

    • Oui, tu peux te contenter des autres romans de Vita qui sont excellents. Je te conseille vraiment « Toute passion abolie » et « Au temps du roi Edouard » qui sont sublimes.

  4. Je viens justement d’écrire chez Shelbylee que la grande Agatha n’est pas toujours à la portée d’un bon écrivain par ailleurs. Le roman policier était à la mode, mais cela ne voulait pas dire qu’il était facile d’en écrire un bon 😉

    • Agatha donne une impression de grande facilité lorsqu’on la lit mais ce n’est pas si simple d’écrire une bonne intrigue policière qui tienne ses promesses.

  5. Booon, ce n’est pas la lecture du siècle mais ça semble se lire gentiment malgré tout. A envisager avec une petite bière en terrasse par exemple ? 😀

  6. J’ai dans ma PAL un autre roman de cette auteure…je ne savais pas qu’elle s’était essayée aux policiers (avec peu de succès apparemment!^^)!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s