Huit jours à New York de Julien Coquentin

arton2087-dc917

 Lors du Festival America, j’avais pu admirer les photos de Julien Coquentin qui étaient exposées à côté de l’Hôtel de Ville de Vincennes. Y étaient présentées deux séries : « Huit jours à New York » et « Tôt un dimanche matin » à Montréal.  Les ayant vantées à droite à gauche, mes amis m’ont offert son recueil consacré à New York. Le photographe a donc passé huit jours à New York et il en compose « une esquisse » à travers ses clichés.

taxi

Le recueil de photos est un petit volume dans lequel transparaît bien l’atmosphère de la ville. New York est une ville iconique, à moult reprises photographiée et tout un chacun est capable de l’identifier qu’il y soit allé ou non. Et je ne cesserai jamais de m’émerveiller devant l’incroyable photogénie de cette ville. Peut-être est-ce parce que je rêve d’y aller depuis bien longtemps. New York est, en effet, solidement ancrée dans mon imaginaire littéraire et cinématographique.

immeuble

Pourquoi vous parler du travail de Julien Coquentin puisqu’il y a tant de photos sur the big apple ? Tout d’abord j’ai été frappée par son sens du cadrage qui nous donne à voir les choses sous un angle différent. Je trouve la première photo illustrant mon billet très parlante quant à cet aspect. Ensuite, j’ai été séduite par les couleurs des clichés. L’œil est toujours attirée par des tâches, des zones de couleurs vives contrastant avec des environnements plus sombres ou plus ternes ce qui donne un éclat particulier à chaque photo. Celle qui est juste au-dessus est ma préférée : les immeubles et le ciel se fondent dans une harmonie de gris/beige et se détache ce grand arbre verdoyant perpendiculaire au store rouge. En grand format à Vincennes, cette image était sublime (Delphine peut en témoigner, je me suis extasiée tous les jours du festival en passant devant !).

subway

Ce qui m’a également plu, c’est la proximité créée avec le spectateur. Ce ne sont pas des visions écrasantes de New York mais plutôt des scènes de la vie quotidienne, des moments de vie immortalisés lors d’une flânerie dans la ville. Le spectateur est au cœur de New York parmi ceux qui y vivent. Ces photos donnent presque un côté plus humain à cette mégalopole.

pluie2

Je ne me lasse pas de regarder ce recueil de photos et si celles-ci vous ont plu, n’hésitez pas à faire un tour sur le site de Julien Coquentin qui présente son travail, la série sur Montréal est également particulièrement réussie.

time square

Advertisements

4 réflexions sur “Huit jours à New York de Julien Coquentin

    • J’avais vraiment flashé sur les photos au festival America, à tel point que l’une d’elles est fond d’écran de téléphone ! Les photos sont belles et en plus c’est New York, mon rêve absolu !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s