Bilan plan Orsec et film de septembre / Fin du mois américain et nouveau challenge

IMG_0877.JPG

Voilà un mois de septembre bien pauvre en lecture, j’ai été quelque peu perturbée par la rentrée et j’ai pas encore trouvé mon rythme de croisière. J’ai quand même réussi à tenir mon engagement du Plan Orsec de George et Miss Bouquinaix !

En revanche, le cinéma est toujours mon ami !

Mes coups de cœur :

Hippocrate-Affiche-2-France

Benjamin (Vincent Lacoste) commence son internat dans l’hôpital parisien où travaille son père (Jacques Gamblin). Un peu trop sûr de lui, Benjamin va rapidement être confronté à la dure réalité des longues gardes, des malades et du manque de moyens. Thomas Lilti est lui-même médecin et il nous donne une vision très réaliste de la vie d’un hôpital aujourd’hui. Peut-être a-t-il voulu traiter trop de thèmes (la loi Leonetti, les médecins étrangers qui ont un statut d’interne, le manque de moyens…) mais c’est un film fort, sincère et très réussi. Vincent Lacoste et surtout Reda Kateb, qui joue un faisant fonction d’interne, sont formidables et attachants.

last days

Adaptation du roman de Joyce Maynard qui est plutôt fidèle. On retrouve le coeur du roman : Adele (Kate Winslet) et son fils (Gattlin Griffith) se retrouvent « prise en otage » par Frank (Josh Brolin) un ancien détenu qui vient de s’évader. Deux choses m’ont gênée : le début diffère du roman, Franck est plus menaçant que chez Joyce Maynard et c’est son histoire qui est le fils rouge et non celle d’Adele. Mais je chipote car c’est un bon film avec un excellent casting avec une mention spéciale au jeune Gattlin Griffith.

Et sinon:

  • « Trois cœurs » de Benoît Jacquot : Marc (Benoit Poelvoorde) est inspecteur des impôts. Lors d’un de ses déplacements en province, il croise Sylvie (Charlotte Gainsbourg). Ils passent la soirée ensemble, tombent follement amoureux et se donnent rendez-vous la semaine suivante  à Paris au jardin des Tuileries. Mais Marc ne pourra être au rendez-vous et ne retrouvera pas sa belle. Malencontreux hasard, il rencontre sa sœur (Chiara Mastroianni) et l’épouse. Outre le brillant casting (mais pourquoi le cinéma français ne donne-t-il pas plus de rôle à Chiara Mastroianni ?), la force du film est l’imminence de la tragédie. Elle plane, elle étreint le spectateur qui guette le moment où tout bascule. Benoit Jacquot ne laisse aucune chance à ses personnages qui forcément vont se détruire à cause de l’amour puissant qui les lie. Un beau mélo classique.
  • « Gemma Bovery » de Anne Fontaine : Le roman graphique de Posy Simmonds passe sur grand écran à l’instar de « Tamara Drewe », déjà avec la ravissante Gemma Arterton. En face de la maison de Martin (Fabrice Luchini), boulanger d’un village normand, s’installe un couple dont le nom le fait rêver : Charles et Gemma Bovery. Dès lors, Martin va vouloir protéger Gemma de sa destinée qu’il imagine semblable à celle de l’héroïne de Flaubert. La satire de Posy Simmonds perd certes de sa force, le trait est souvent trop lourd et peu subtil mais j’ai pris plaisir à voir ce film léger et frais.
  • « Brèves de comptoir » de Jean-Michel Ribes : Le film de Jean-Michel Ribes est fait du recueil de brèves de comptoir de JM Gouriau qui avait déjà donné lieu à une pièce de théâtre. Dans un bistrot de quartier défile toute une cohorte d’habitués : le boucher, le politicien, le peintre, les taxis, l’employé de pompes-funèbres… L’exercice était périlleux et malgré un casting haut de gamme, je suis ressortie avec la sensation d’avoir assisté à un empilement de bons mots et pas à un film.

IMG_0839 (2)

Le mois américain s’est achevé et je tenais à remercier tous les participants pour leurs très nombreux billets. Encore une fois, le festival America fut une véritable réussite et j’ai pris beaucoup de plaisir à écouter les auteurs présents. Vivement 2016 ! Mais il est fort possible que je n’attende pas cette date pour vous faire voyager au-delà de l’Atlantique !

En attendant le retour du mois américain, je vous propose d’aller au cinéma avec François Truffaut ! J’en avais eu l’idée cet été avant de découvrir que la cinémathèque lui rendait hommage à partir du 8 octobre.  En plus de revoir ses films et ses courts-métrages, nous pourrons donc profiter de cette exposition. Je n’ai pas encore eu le temps de faire mon logo mais ça ne saurait tarder ! J’espère que vous serez nombreux à visionner avec moi l’œuvre de cet immense cinéaste.

-francois-truffaut_xl

Publicités

15 réflexions sur “Bilan plan Orsec et film de septembre / Fin du mois américain et nouveau challenge

  1. Non, Truffaut, c’est pas pour moi ! 😆 tu l’as fait exprès pour ne pas que je participe, hein, avoue ! 😆

    Heu, le challenge américain, il fait encore une année ou pas ?? 🙄 tu as vu, j’ai été plus modérée !

    • Yes ! Enfin un challenge qui ne t’intéresse pas ! Youpi !!! Je ne m’occupe pas du challenge américain, il faut que tu poses la question à notre chère Noctenbule.

      • Oui, tu as trouvé un challenge que je vais fuir… bravo à toi, tu auras ENFIN la paix sans moi dans les parages ! 😀

        Je vais demander à Noctembule, que je n’ai pas trop ennuyé… quoi ? Ah, on me signale en studio que si, je l’ai noyée… 😳

  2. J’ai le programme de la cinémathèque sous les yeux, je me rends compte que j’ai vu très peu de films de Truffaut finalement … Vais-je avoir le temps d’en voir prochainement ? Pourquoi pas essayer !

  3. J’ai été une vraie touriste pour le mois américain, j’avais prévu plein de livres lus cet que je n’ai pas eu le temps de chroniquer, je suis un boulet, je te jure de faire mieux l’année prochaine si tu rempiles.
    Bravo pour cette organisation (en plein mois de septembre, je trouve ça courageux et remarquable).

    • Je n’ai pas été un modèle d’assiduité non plus pour mon propre challenge !!! Je ne t’en veux pas ! C’est vrai que ça a été un peu compliqué cette année mais l’avantage c’est que tu peux t’avancer en août ! 😉

  4. J’ai pris un grand plaisir à ce challenge mois américain 🙂 Et puis, Truffaut, j’avoue que je ne connais pas beaucoup … ton idée fait son petit chemin …

  5. Oh mais t’as lu un Steve, toi aussi ! 🙂
    Bon, je te suis pas du tout pour ce nouveau challenge… déjà que la litté américaine ça a été compliqué pour moi cette année !

  6. Je m’inscris pour le challenge Truffaut ! Je n’avais pas vu ( visiblement, je ne sais pas lire). C’est dommage, je viens juste de faire le bilan du mois mais je pourrais l’annoncer dans prochain mois… Je n’avais pas aimé la mariée était en noir ( ou un truc comme ça) en revanche, j’avais beaucoup aimé Vivement dimanche… J’aime bien son côté « littéraire »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s