Guerre et paix de Matilde et Luca Bernabei et Nicolas Traube

2014-03-22 11.34.25 (2)

Autant le dire tout de suite, cette adaptation de « Guerre et paix » est totalement catastrophique. Il faut chercher pour retrouver les scènes et la chronologie du roman. Tout est traité avec un manque de subtilité et une sensiblerie pénible. Le premier épisode de la série en est la démonstration calamiteuse. Une des premières scènes se déroule chez les Rostov où est organisé un bal. Natacha (Clémence Poésy) descend un escalier au bas duquel se trouve le prince André (Alessio Boni). C’est le coup de foudre, Natacha pense déjà qu’il est l’homme de ses rêves. Pire, André lui-même est sous le charme et ne pense plus dès lors qu’à la ravissante comtesse Rostov. Toute la scène est un contresens total puisque c’est à la mort de sa femme que André commence à s’ouvrir à la vie et aux autres. Tout l’histoire d’amour de Natacha et André est traitée de cette façon, tout est tiré vers le mélo, le larmoyant. C’est le cas également de l’histoire entre Anatole Kouraguine et Natacha. Le séducteur sans cœur est ici amoureux fou de Natacha ! Les sentiments amoureux d’Anatole se doublent d’une histoire de vengeance envers le prince André qui l’aurait obligé à épouser une paysanne lors d’une campagne militaire. Ces quelques remarques vous montrent l’ampleur du désastre et à quel point le scénario s’éloigne du roman.

18832788.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Et ce traitement larmoyant de « Guerre et paix » est fort dommage car cette adaptation avait de bons atouts. Des trois adaptations que j’ai regardées, celle-ci est la seule à rendre leur importance à Nicolas Rostov et à la princesse Marie Bolkonsky. Dans l’ensemble, les acteurs sont bons : Alessio Boni est un plaisant prince André, Alexandre Beyer réussit plutôt bien  dans le rôle de Pierre. Je suis moins convaincue par la prestation de Clémence Poésy dont la voix toujours dans un souffle finit par agacer. J’aurais aimé les voir dans une adaptation à la hauteur de l’œuvre de Tolstoï. Les costumes et les décors sont également somptueux.

50354206_p

Cette version de « Guerre et paix » est une grande déception. Tirant sans cesse vers l’excès de sentimentalité, elle passe totalement à côté de son sujet.

Publicités

14 réflexions sur “Guerre et paix de Matilde et Luca Bernabei et Nicolas Traube

  1. Ah, ça au moins ce n’est pas de la langue de bois !
    Quel dommage d’abîmer un pareil chef d’oeuvre, car même si le mélo y est bien présent, il y a un autre souffle à l’origine.

  2. Là, sûr, je ne le regarderai pas (c’était pas au programme non plus 😆 ) !! Mais pourquoi diable les réalisateurs ne suivent-ils pas un peu mieux les livres originaux ?? Pour que les gens qui ne l’ont pas lu soient sous le charme du film ?? Pour faire dans le guimauve ??

  3. Ahem… J’ai vu cette adaptation lors de sa diffusion, et j’avais pas mal apprécié. Cela dit, je n’ai toujours pas lu le roman, donc je l’avais vraiment prise comme une oeuvre à part entière.

  4. Quelle déception cette adaptation ! Pourtant le prince André était tellement graou ^^ (je sais, je suis superficielle…)
    il me semble que la BBC prépare une nouvelle adaptation, j’espère qu’elle sera à la hauteur 🙂

    • Je trouve aussi que Alessio Boni est un très bon prince André, c’est mon préfèré des trois adaptations. Quel dommage qu’il soit tombé dans celle-ci ! Je ne savais pas pour la version BBC, c’est une bonne nouvelle.

  5. Pingback: Guerre et paix – BBC 2015 | Plaisirs à cultiver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s