L’amour d’une honnête femme de Alice Munro

munro

Le blogoclub nous proposait ce mois-ci de lire un livre de la récente lauréate du Prix Nobel Alice Munro. J’avais déjà eu l’occasion de découvrir cet auteur à l’occasion d’un autre blogoclub, j’avais alors lu « Fugitives ».
« L’amour d’une honnête femme » est un recueil de huit nouvelles se déroulant au Canada entre 1950 et 1970. Comme toujours chez Alice Munro, il est y question du destin des femmes. Étant donné la période choisie, c’est la place de la femme dans la société qui est questionnée et les avancées sociétales lui permettant d’être libre. Trois nouvelles me paraissent bien éclairer la volonté d’Alice Munro de défendre la liberté des femmes.
« Avant le changement » évoque la question de l’avortement à une époque où il est encore clandestin. L’auteur souligne le risque sanitaire, la peur mais aussi le courage de celles qui tentent de garder la maîtrise de leur corps. Mais elle n’en oublie pas pour autant la douleur, la tristesse que ce choix engendre.
« Les enfants restent » est l’histoire d’une émancipation, celle de Pauline, mère de deux enfants sans travail, et qui s’ennuie. Pour se sortir de son quotidien, elle se met à faire du théâtre et tombe amoureuse du metteur en scène. Elle décide de quitter son mari mais celui-ci garde les enfants. Pauline est devant un choix impossible et cruel : être femme ou être mère.
« Le rêve de ma mère » nous présente la vie de Jill qui a épousé à la vieille de la seconde Guerre Mondiale George. Ce dernier meurt au combat. Jill déménage dans sa belle-famille. C’est la que naît sa fille. Mais Jill ne se sent pas tout de suite mère, elle ne sait comment s’occuper de son bébé. C’est l’une de ses belles-sœurs qui va prendre soin de l’enfant et l’accaparer jusqu’au drame. Jill passe pour une mauvaise mère comme s’il n’y avait qu’une manière d’élever un enfant.
Même si l’on peut admirer les choix de ces femmes, Alice Munro nous montre leur difficulté et l’amertume qu’ils engendrent bien souvent. L’émancipation de la femme fut un chemin long et douloureux. Le prix payé par certaines fut lourd. Les femmes de « L’amour d’une honnête femme » ont essayé de respecter la norme en se mariant et en ayant des enfants. Mais cela ne leur suffit pas et le temps s’écoulant elles ont peur de passer à côté de leur vie.
Alice Munro sait à merveille dessiner en quelques pages des personnages féminins, des vies aux trajectoires douloureuses qui espèrent que l’avenir leur sera clément.

mélange des genres

Publicités

14 réflexions sur “L’amour d’une honnête femme de Alice Munro

  1. Tu me donnes envie de retenter une lecture de Munro. J’avais été un peu mitigée sur son roman Castle Rock, dans ces nouvelles la problématique autour de la femme (forcément) m’intéresse.

    • C’est également ce qui me plait chez elle, que les femmes soient au cœur de ses nouvelles. Je n’ai pas lu « Castle rock » mais je vais peut-être éviter du coup !

    • Je me suis rendue compte que les nouvelles m’avaient marquée car j’ai écrit mon billet bien après ma lecture. J’avais encore un bon souvenir de chaque intrigue.

  2. Plus le temps passe, plus je me rends compte que j’apprécie les nouvelles (à condition que celles-ci soient bonnes, bien entendu). Il faudra que je songe à terminer Fugitives, que j’avais laissé de côté après avoir lu les deux premières nouvelles ! Merci pour cette première participation.

    • Je ne suis toujours pas une grande fan des nouvelles mais je ne déteste pas non plus ! Je n’y vais pas spontanément mais celles-ci m’ont vraiment séduite.

  3. Je dois dire que ces thématiques m’intéressent plus que celles de « Fugitives » mais je ne sais pas si son écriture me plairait plus.

    • Pour bien faire, il ne faudrait pas lire un recueil de nouvelles d’un seul coup, cela nous lasserait peut-être moins. Il faudrait que tu réessaies avec celui-ci pour voir si tu es plus séduite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s