Oscar Wilde et le meurtre aux chandelles de Gyles Brandreth

oscar_wilde

Le 31 août 1889, dans le quartier de Westminster, un homme d’une trentaine d’années, imposant et extrêmement bien habillé, pénètre au 23 Cowley Street. A l’étage, il frappe à une porte et entre dans la pièce. Là gît le jeune Billy Wood, la gorge tranchée et il est entouré de chandelles allumées. L’homme qui découvre le corps n’est autre que le célèbre Oscar Wilde, il donnait des cours de théâtre au jeune garçon. L’auteur irlandais est profondément choqué par sa découverte et décide de mener l’enquête. Il y sera aidé par l’esprit de Sherlock Holmes suite à sa rencontre avec Arthur Conan Doyle, et par Robert Sherard, arrière petit-fils de William Wordsworth et futur biographe de Wilde.

J’ai mis très longtemps à me décider à lire la série de romans policiers de Gyles Brandreth. Les livres de Stephanie Barron où Jane Austen était détective en sont la cause. L’auteur de « Orgueil et préjugés » n’était pas vraiment utilisé, elle n’était pas véritablement incarnée. J’avais peur qu’il en soit de même pour Oscar Wilde. Je m’étais lourdement trompée. Gyles Brandreth est un spécialiste de Wilde et cela se sent. Le dramaturge et auteur irlandais est bien vivant, présent dans les pages de ce roman. Il est plein d’esprit (certains de ses aphorismes sont cités), de malice, élégant et raffiné, généreux avec ses amis. Gyles Brandreth met en valeur l’intelligence de Wilde sans en ôter les obsessions. Il est attiré par la beauté des jeunes hommes, fasciné par la jeunesse après laquelle il court désespérément. Wilde est toujours à la recherche du bon mot pour briller même si cela tombe parfois au mauvais moment. Certes les amoureux d’intrigues policières rythmées y seront pour leur frais. L’enquête est lente, elle se fait sur plusieurs mois et est parfois mise au second plan pour nous laisser découvrir l’intimité de Wilde (notamment sa relation avec sa femme Constance qu’il adorait). Néanmoins les indices et découvertes sont distillés intelligemment pour tenir le lecteur en haleine et lui permettre de ne pas perdre le fil de l’intrigue au profit de la vie de l’auteur. Malgré sa lenteur, j’ai trouvé l’histoire bien ficelée, palpitante jusqu’à la révélation finale à la Hercule Poirot.

J’ai été très agréablement surprise par « Oscar Wilde et le meurtre aux chandelles ». Gyles Brandreth y rend un bel hommage à Wilde et rend parfaitement l’ambiance de ce Londres fin de siècle et décadent.

I love London logo

Publicités

29 réflexions sur “Oscar Wilde et le meurtre aux chandelles de Gyles Brandreth

  1. Tu rends un bel hommage à ce roman, et on peut dire que tu me donnes envie de m’y replonger 🙂 J’ai beaucoup aimé les premiers chapitres déjà lus, on sentait déjà que Brandreth savait faire revivre Oscar Wilde. Ainsi pour Barron tu dirais que le personnage de Jane Austen pourrait aussi bien s’appeler Augusta Tartempion ? C’est ce qui me fait un peu peur et m’a toujours fait hésiter à sortir le roman d’elle que j’ai dans ma PAL.

    • J’espère que tu vas bientôt le lire, je pense que tu devrais te régaler. Je n’ai lu que le premier tome des aventures de Jane Austen et je n’ai pas été convaincue par l’incarnation du personnage. Il y a bien évidemment quelques mentions sur sa vie mais, comme on connait peu de choses, cela reste limité.

  2. J’ai beaucoup aimé le premier également, Oscar Wilde et le jeu de la mort, plus enlevé que celui-ci et j’ai été épatée par toutes les références de l’auteur ! Rien à voir avec Stephanie Barron que je n’arrive pas à lire…

    • Il me semble que le jeu de la mort est le 2ème, c’est mon prochain sur ma liste ! Je te comprends pour Stephanie Barron, elle n’a pas le talent de Gyles Brandreth qui sait rendre Wilde et son époque parfaitement bien.

  3. J’ai lu les 2 premiers tomes (ou peut-être 3) de cette série que j’aime beaucoup. Effectivement, l’auteur est très documenté : je me souviens d’avoir vérifié certains détails qui étaient réellement authentiques ! et ça, ça me plait énormément !

    • Je me suis également rapidement aperçue qu’il était très documenté et cela rend l’histoire très crédible. J’ai vraiment hâte de lire la suite.

  4. J’avais été très déçue par le premier tome. Je suis tout à fait d’accord avec toi, le personnage de Wilde est bien rendu mais j’ai détesté ses conclusions et déductions à la Sherlock Holmes, « je sais tout, c’est simple » alors que le lecteur est en panne d’indice. Mais ça m’énerve de ne pas aimer, car j’adore Wilde !

    • Je me suis totalement laissée prendre par l’histoire et comme j’adore Sherlock j’ai adhéré aux conclusions d’Oscar ! Le mélange des deux univers était vraiment fait pour moi.

  5. Je n’ai pas encore lu le premier mais 3 autres de cette série, un bon moment de détente, j’aime l’humour qui s’en dégage, les références qui font que l’on se retrouve en terrain connu

    • Les références nous font rentrer immédiatement dans son univers et tu as raison il y a également beaucoup d’humour grâce au talent de Wilde.

  6. Je raffole de cette série même si certains tomes sont moins bons que d’autres (Le noeud de vipères ne m’avait pas laissé un grand souvenir, je crois) (celui qui se déroule à Paris, dans le milieu du théâtre). Mais j’attends chaque nouvelle sortie avec grande impatience car l’auteur est vraiment très doué et ne se moque pas de nous.
    Je comprends tout à fait tes appréhensions (et réserves) mais je me réjouis surtout de voir que cette première rencontre les a balayées !
    Au suivant 😉

    • Tu me donnes vraiment envie de lire la suite. J’aime beaucoup ce genre de divertissement, c’est plaisant, bien écrit et avec de beaux personnages. Un vrai plaisir de lecture !

  7. PS : grâce à toi, je viens de vérifier où en était la série. Non seulement, un tout nouveau tome est sorti ce mois-ci mais ma recherche m’a également permis de constater que -bien trop occupée par le concours l’an dernier- j’ai laissé filé le cru 2012 !
    Un double effet kiss-cool et un double achat pour cet aprèm’ !
    Merci :)))))))

    • J’en ai vu un en librairie hier et j’ai pensé à toi ! Je pense que c’est le dernier sorti. 10/18 a changé les couvertures, c’est dommage j’aimais bien la version très colorée.

  8. J’ai découvert cette série cet été avec un autre titre, et cela m’a beaucoup plus ! Je compte bien lire les autres titres. 🙂

  9. Je l’ai lu pour ce rendez-vous mais je ne l’avais pas terminé à temps. Et depuis, je n’ai pas encore pris le temps d’écrire mon billet. Mais j’ai moi aussi beaucoup aimé ce roman.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s