Wilt 1 de Tom Sharpe

wilt1

« Chaque fois qu’Henry promenait son chien ou, pour être plus précis, chaque fois que son chien l’emmenait promener ou, pour être exact, chaque fois que Mrs Wilt leur enjoignait de débarrasser le plancher car c’était l’heure de ses exercices de yoga, il suivait invariablement le même chemin. Le chien le prenait docilement, et Wilt suivait le chien.  »
C’est lors de l’une de ces promenades que Henry Wilt se mit à penser aux différentes façons de faire disparaître sa femme Eva. Marié depuis de (trop) nombreuses années, Henry ne supporte plus l’énergie débordante et les activités frénétiques de sa femme. Lui-même est trop passif, enseignant de culture générale à des futurs imprimeurs, gaziers ou bouchers, il se laisse dominer par ses élèves comme par sa hiérarchie. Un peu d’action ne lui ferait pas de mal. Mais on ne contrôle pas toujours les évènements et Wilt va bientôt être au centre de l’attention de toute sa ville ainsi que Judy, poupée gonflable de son état.

Tom Sharpe a eu la mauvaise idée de nous quitter en juin de cette année et Denis a souhaité que nous lui rendions hommage en relisant son œuvre. Je n’avais pas encore eu le plaisir de rencontrer Wilt dont les mésaventures font l’objet de cinq volumes. Ce que lui fait subir Tom Sharpe est totalement loufoque et incongru. Le sous-titre vous en donne un aperçu : « Comment se sortir d’une poupée gonflable. » Vous pouvez maintenant mesurer l’étendue de l’humiliation qui est infligée à Henry Wilt. Heureusement ce dernier pourra prendre sa revanche aux dépens de l’inspecteur Flint qui sera à deux doigts de perdre la raison. Les scènes entre les deux hommes sont les plus drôles du roman. Wilt y laisse exprimer toute son imagination et son sens implacable de la rhétorique. Après tout ce qu’il a subi, il a bien mérité son heure de gloire !

« Wilt 1 » est cocasse, farfelu, Tom Sharpe n’y épargne guère ses personnages et égratigne au passage le système éducatif anglais. C’est amusant, divertissant et hautement conseillé si la morosité vous gagne.

Publicités

19 réflexions sur “Wilt 1 de Tom Sharpe

  1. Pingback: Wilt 1ou comment se sortir d’une poupée gonflable et beaucoup d’autres ennuis encore – Tom Sharpe | La jument verte

    • L’humour anglais décalé me plait énormément et Tom Sharpe est très fort pour distordre le réel. Le pauvre Wilt en fait les frais mais nous nous régalons !

  2. Voilà qui nous change (agréablement, dirais-je) des nombreux billets sur la rentrée littéraire ! Ce livre m’attend sur mes étagères, avec deux ou trois des suivants… Mr K a bien aimé, mais n’a pas lu la série jusqu’au bout malgré tout.

  3. Un auteur et un personnage que je souhaite rencontrer depuis longtemps !
    S’ils sont recommandés contre la morosité, je sens qu’ils passeront par ma bibliothèque au cours des deux prochaines saisons !

  4. ça a l’air vraiment amusant et les scènes que tu nous laisses imaginer me font penser à l’aspect loufoque de mes deux lectures de Sharpe… je ne sais pas pourquoi Wilt ne me tentait pas avant mais j’ai bien envie de poursuivre ma découverte de cet auteur !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s