Ripper Street

ripper-street

Durant le mois anglais, j’avais repéré chez Alexandra la série de la BBC « Ripper Street » et je me suis laissée tenter. Il est vrai que je n’ai pas été difficile à convaincre étant donné qu’il s’agit d’une série policière se déroulant en 1889 à Whitechapel, quelques mois après les forfaits de Jack l’éventreur. L’action se passe dans ce quartier pauvre et mal famé de Londres autour de trois personnages principaux : l’inspecteur Edmund Reid (Matthew MacFadyen), le sergent Bennett Drake (Jerome Flynn) et le capitaine Homer Jackson (Adam Rothenberg) ancien chirurgien de l’US Army et ancien de l’agence Pinkerton.

Ripper-Street2Chaque épisode est une nouvelle enquête et tourne autour d’un thème d’actualité de l’époque. Et c’est ce qui m’a beaucoup plu dans cette série, j’ai retrouvé de vraies préoccupations victoriennes qu’avaient abordées « Le chapeau de Mr Briggs » ou « L’affaire de Road Hill House ». Le premier épisode de « Ripper Street » nous montre par exemple des policiers en civil et en infiltration ce qui était assez récent. D’autres épisodes abordent la naissance de la presse à scandale, l’arrivée du métro et les taudis qui sont rasés à cette occasion, le choléra et l’eau polluée de Londres, la venue d’espions étrangers cherchant à faire exploser la capitale anglaise comme dans « L’agent secret » de Joseph Conrad. Cette évocation des thématiques victoriennes s’accompagne d’une superbe reconstitution des bas-fonds de Whitechapel et nous fait penser immanquablement aux descriptions de Charles Dickens.

BBC AmericaIl faut ajouter à cela un casting remarquable. Je suis réconciliée avec Matthew MacFadyen (j’ai mis beaucoup de temps à me remettre de sa fade interprétation de Darcy) qui incarne un inspecteur Reid imposant, aussi sûr de lui dans son métier qu’il est fragile dans sa vie personnelle. Jerome Flynn est au départ discret mais les épisodes nous le feront mieux apprécié, sa fidélité envers Reid est à tout épreuve. Enfin, mon préféré, le capitaine Jackson auquel personne ne peut résister. C’est un personnage au passé et à l’identité troubles. Il devient le médecin légiste de Reid. Ce que j’ai aimé chez Jackson est sa parfaite désinvolture en toute occasion et son ironie mordante. Adam Rothenberg, que je n’avais vu auparavant, est absolument parfait dans ce rôle.

Comme vous le voyez, j’ai été enthousiasmée par la vision de cette série qui allie une belle reconstitution du Londres victorien et de formidables acteurs. Vivement la saison 2 !

Ripper Street

Publicités

18 réflexions sur “Ripper Street

  1. j’avais vraiment adoré cette série que j’avais chroniqué il y a quelques mois.
    Moi aussi j’attends avec impatience la prochaine saison

    • J’espère que la deuxième saison va vite venir. D’autant plus qu’il y a peu d’épisodes ! J’aurais bien aimé que la série dure plus longtemps.

    • Oui elle est vraiment géniale, j’ai adoré. C’est vrai qu’elle est assez réaliste quant à la violence qui régnait sur Whitechapel à cette époque.

  2. j’ai très très envie de la découvrir, alors si tu en plus toi aussi tu es emballée… 🙂
    ce paure Matthew doit peut-être son interprétation dépressive d Darcy aux indications du réalisateur…
    c’est un billet qui peut compter pour le challenge British Mysteries, tu veux que je partage aussi ton lien sur fb ?

    • Merci de me rappeler à l’ordre, voilà le logo est en place ! C’est une série que je te conseille chaudement, je pense qu’elle te plairait beaucoup. Et probablement que le pauvre Matthew n’était pas totalement responsable de son interprétation calamiteuse de Darcy, en tout cas il est parafit dans « Ripper Street » !

    • J’ai adhéré également dès le premier épisode. La reconstitution est vraiment le gros point fort de la série, je pense qu’elle est vraiment très juste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s