Meurtres au manoir de Willa Marsh

Meurtres_au_manoir

Lorsque Clarissa fait la connaissance de Thomas Mortimer, c’est une véritable aubaine pour elle. Elle est célibataire depuis bien longtemps et son appartement londonien est minuscule. Thomas est certes beaucoup plus âgé qu’elle, mais il a surtout un magnifique manoir Tudor qui devient rapidement sa qualité principale. « Lorsque Clarissa voit la maison pour la première fois, elle en a le souffle coupé. Le colombage, les tuyaux de cheminée en cuivre pur Tudor, les petits carrelages roses d’origine, les fenêtres à meneaux et la grande porte de chêne la font soupirer d’aise. »  Clarissa tombe amoureuse du manoir et réussit à pousser Thomas à l’épouser. Dans la demeure ancestrale, vivent également deux vieilles tantes tout de tweed vêtues : Olwen et Gwyneth. Deux charmantes mamies qui concoctent des potions et sacrifient des animaux aux fêtes païennes dans les bois. L’atmosphère du manoir devient de plus en plus étrange et inquiétante pour Clarissa.

Avec un tel titre, le roman de Willa Marsh ne pouvait que m’attirer. Je m’attendais à trouver une ambiance proche de « Arsenic et vieilles dentelles » où les tantes étaient meurtrières par pure charité. Un humour noir très anglais en somme. Mais Willa Marsh n’est pas là où je l’attendais. Elle choisit de se tourner vers la sorcellerie et s’en donne à cœur joie. Les tantes ne chôment pas dans leur manoir : tous les animaux domestiques du voisinage disparaissent mystérieusement, parfois ce sont les auto-stoppeurs, des accidents arrivent et arrangent toujours les plans d’Olwen et Gwyneth. Les deux femmes ont en effet une terreur, celle de ne pas être enterrées dans le bois sacré comme leurs ancêtres sorcières. Il leur faut donc trouver une descendance maléfique. Clarissa arrive à point nommé et elle va se retrouver plonger dans un remake de « Rosmarys’ baby ». « Meurtres au manoir » est fort plaisant par sa noirceur. Tout le monde manipule tout le monde, chacun peut être l’objet des plans des autres. L’égoïsme règne au pays des sorcières. Seule Megan, la fille de Thomas, se soucie du sort de la pauvre Clarissa mais elle veut aussi fuir ce monde de fantômes. Il faut dire que Clarissa est particulièrement cruche et incapable de prendre la moindre décision. Elle pourrait agacer à la longue (c’est le cas des tantes) mais le roman est assez court pour éviter cela. C’est le cas également des multiples manigances et rebondissements trop nombreux et de plus en plus prévisibles. Fort heureusement, « Meurtres au manoir » se lit facilement et rapidement.

Sombre et divertissant, « Meurtres au manoir » vous fera passer un bon moment de lecture.

logo Anne Claire

 

Publicités

56 réflexions sur “Meurtres au manoir de Willa Marsh

  1. La couverture est particulièrement attirante !
    Ah ! « Arsenic et vieilles dentelles » ! Quel film !
    Même si le roman ne prend pas le même chemin que le scénario, sa propre trame semble très sympathique à suivre ; et les histoires qui se déroulent dans des lieux tels que les manoirs (mais tous les endroits « forts » en général, comme une fameuse pension ou l’université écossaise. Tiens, tiens… Tu ne serais pas ascendant « agent immobilier littéraire ma chère Titine ?!)) m’emballent. Donc, associé au côté british que j’affectionne particulièrement et à la sorcellerie, je dis oui, et je note !
    Merci pour la découverte 🙂

    • C’est la couverture qui m’a attirée ! j’aime beaucoup ce que font les éditions Autrement à ce niveau-là. C’est vrai que l’endroit où se situe l’action peut faire beaucoup dans l’achat ou la lecture. Un manoir, un côté sombre, une ambiance bien anglaise (ou britannique) tout cela m’attire forcément !

    • Oui je n’ai pas été emportée par ce livre, c’est agréable à lire et amusant néanmoins. Je pense que je relirai Willa Marsh pour son univers très anglais et pour voir si je suis plus séduite par un autre titre.

  2. Pingback: Meurtres au manoir – Willa Marsh | 22h05 rue des Dames

    • Je te comprends, c’est ce qui m’a décidé ! Il suffit que l’on nous parle d’Angleterre, de thé et de manoir pour nous faire craquer…nous sommes faciles à tenter !

  3. Je ne connaissais pas du tout, mais là tu m’as clairement convaincue ! Et hop dans la wish-list ! ça a l’air vraiment très chouette. De plus j’aime beaucoup la couverture du livre !

    • Je suis d’accord avec toi pour la couverture, elle m’a attirée tout de suite ! Ce n’est pas l’oeuvre du siècle mais ça reste un divertissement bien agréable et bien ficelé.

  4. Je l’ai déjà vu à plusieurs reprises mais les avis sont toujours plus ou moins mitigés ou présentent des éléments qui m’attirent peu. Chouette un livre que je ne note pas 😉

  5. Je me le suis offert mais j’étais loin de me douter qu’il y était question de sorcellerie ! Ce sera une lecture de vacances…

    • Avant de le commencer, je ne savais pas non qu’il y était question de sorcellerie ! Du coup, j’ai trouvé ça plutôt original car le titre nous amène dans un tout autre univers.

  6. J’avais complètement oublié ce roman qui depuis quelques mois git quelque part au fond de ma PAL! Mais plus de temps ce mois-ci de caser d’autres lectures anglaises. Mon programme de lecture est déjà trop ambitieux. Je crois que, comme Virgule, je vais emporter ce roman en vacances, car tu m’as quand même donné bien envie de le lire.

    • Je dois bien t’avouer qu’il trainait également dans ma PAL depuis un moment ! le mois anglais était l’occasion d’en sortir certains. Mais je trouve que c’est un bon roman pour les vacances : agréable à lire, amusant et pas trop long !

  7. Je suis tout à fait d’accord avec toi, Willa Marsh n’est pas là où on l’attend. J’ai beaucoup aimé l’atmosphère, les deux vieilles tantes… Son autre roman « Meurtres entre soeur » me tente.
    Bisous.

  8. Je ne connais pas du tout cet auteur. Malgré tes petites réserves, je note ! Pour un moment de détente sans prétention…

  9. J’avais beaucoup aimé « Meurtres entre soeurs » et je pense que celui-ci pourrait très bien me plaire aussi. J’en ai un autre dans ma PAL, dont le titre m’échappe pour le moment.

  10. Il y a un moment que je cherche le format poche en librairie – vainement pour l’instant même si je sais qu’il existe. J’ai lu « Meurtres entre soeurs » (adoré !) et « Le journal d’Amy Wingate » (beaucoup aimé).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s