Le temps des métamorphoses de Poppy Adams

Dans le manoir familial délabré, Virginia Stone vit seule, loin du monde. Âgée, elle s’est petit à petit isolée. Aux être humains, elle préfère les papillons. Suivant la passion familiale pour les lépidoptères, Virginia est devenue une scientifique de renom. Mais un grand évènement bouleverse son quotidien : le retour de sa sœur cadette Vivien. Les deux sœurs ne se sont pas vues depuis presque cinquante ans. Virginia guette avec anxiété à la fenêtre l’arrivée de Vivi. Comment vont se passer les retrouvailles ? Qu’est-ce qui a séparé les deux sœurs ?

Virginia est la narratrice de ce roman, l’histoire nous est racontée selon son point de vue. Son récit alterne des scènes du présent et du passé. Le retour de Vivien réactive les souvenirs. Les deux sœurs étaient proches étant enfants. Inséparables mais très différentes : Virginia s’est toujours effacée face aux caprices de sa cadette, elle a toujours eu du mal dans ses rapports humains alors que Vivien enchantait tous ceux qui la croisaient. L’une est restée prisonnière de ses papillons pendant que l’autre vivait sa vie à l’extérieur, loin du manoir familial.

Petit à petit, on découvre que la vie de la famille Stone fut émaillée de drames. Le premier est l’accident de Vivien qui, enfant, est tombée d’une tour et s’est empalée sur un balcon. Elle réchappe à la mort mais ne pourra jamais avoir d’enfant. Évènement qui prendra son importance au moment où Vivien va se marier et montrera à quel point Virginia est soumise à sa cadette. Une fois Vivi partie, la famille va se déliter complètement. Le père ne vit que pour ses recherches et expériences. La mère devient alcoolique et passe ses nerfs sur sa fille. L’intrigue va de rebondissements en rebondissements et le ton de Virginia devient au fur et à mesure intrigant et angoissé. Elle se referme sur elle-même, vide entièrement le manoir de ses meubles. Sa santé mentale semble vacillante et du coup cela questionne son récit. C’est ce qui fait l’intérêt du roman. Quelle est la part de vérité dans le discours de la narratrice ? La voix de Vivien se fait entendre par moment et finit par apporter un éclairage différent sur l’histoire familiale.

Poppy Adams est diplômée en sciences et cela se sent … un peu trop ! Il est beaucoup question des lépidoptères, leur chasse et leur conservation. On sent une vraie documentation mais ces passages sont parfois beaucoup trop longs. Cela n’apporte pas grand chose à l’intrigue et je trouve même que cela la ralentit. Les passages scientifiques diluent le suspense et la tension dramatique.

L’ambiance du « temps des métamorphoses » est plaisante et très anglaise. Néanmoins, l’intrigue aurait gagné en intensité en étant plus ramassée.

Une lecture commune avec Céline, Manu, Soukee et Tiphanie.

Publicités

14 réflexions sur “Le temps des métamorphoses de Poppy Adams

  1. Je crevais d’envie de le lire à cause de Lou (je l’ai acheté suite à son billet). Ton avis et celui de Céline me refroidissent un peu, mais ça a quand même l’air pas mal.

    • C’est Lou qui me l’a offert ! Tu vas passer un bon moment, c’est un livre sympa et qui se lit bien. Mais je ne suis pas sûre qu’il m’en reste grand chose dans un an.

  2. C’est vrai que les passages scientifiques étaient très nombreux et très fouillés. Personnellement, j’ai bien aimé, ça m’a rappelé quand je disséquais des larves de mouches en prépa 😉
    Mais ça peut facilement rebuter.
    Moi, c’est plus la construction du récit et des personnages que j’ai trouvée bancale…

    • J’étais sûre que les passages sur les papillons te plairaient plus qu’à moi ! Ils sont intéressants dans l’absolu mais n’apportent pas grand chose à l’intrigue. Mais dans l’ensemble nous avons eu la même impression : bien mais pas top ! Et effectivement on reste un peu sur sa faim.

  3. Toute mes excuses, je n’avais pas eu le temps de rédiger mon billet (ni le goût à vrai dire) avant de partir en vacances!! C’est chose faite, billet prévu pour lundi. J’aurais comme toi pu apprécié l’atmosphère mais l’auteur m’a complètement perdue avec les insectes, dommage!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s