Le confident de Hélène Grémillon

Camille est éditrice à Paris et elle vient de perdre sa mère dans un accident de voiture. Parmi les nombreuses lettres de condoléances, elle découvre un courrier sans signature qui ne semble pas lui être destiné. Un certain Louis y parle de son enfance et de sa rencontre avec une Annie. Ne connaissant ni de Louis ni d’Annie, Camille imagine qu’il s’agit d’une erreur de destinataire. Mais les lettres de Louis continuent à arriver tous les mardis. Il poursuit sa narration et raconte la vie d’Annie. Celle dont il est tout de suite tombé amoureux, celle qui s’éloigna au profit d’une femme bourgeoise venue s’installer au village. Camille, agacée, finit par penser qu’il s’agit d’un écrivain essayant de capter son attention. Mais personne ne se manifeste et Camille comprend de manière indicible qu’elle est concernée par l’histoire d’Annie. Quels terribles secrets vont être révélés à Camille ? 

L’histoire de Louis et Annie se déroule durant la Seconde Guerre Mondiale. Hélène Grémillon allie parfaitement l’histoire intime et le déroulement de la guerre. Celle-ci n’est pas juste un arrière-fond, un prétexte, elle influe sur le destin des personnages. La guerre sépare, coupe les communications, brise des vies sans que pour cela les personnages principaux soient engagés fortement dans un camp ou un autre. Il faut dire que le drame se noue essentiellement autour des deux femmes : la belle et fraîche Annie et Madame M., femme déprimée ayant besoin de compagnie : « Annie, d’une nature sauvage, semblait avoir trouvé en cette jeune femme la personne qu’on ne rencontre qu’une fois dans sa vie : celle qui peut remplacer toutes les autres. En prenant l’habitude de cette tasse de thé chez Madame M., Annie perdit ses autres habitudes, dont moi. Elle s’écarta de ma vie, ou plutôt, elle m’écarta de sa vie. Et ce, sans la moindre difficulté, ne me donnant aucune explication de son détachement. » La belle idée d’Hélène Grémillon c’est de multiplier les points de vue. On entend la voix de Louis, celle d’Annie, de Madame M. et de Camille. Chaque témoignage dévoile un pan de l’histoire, une parcelle de vérité. 

L’idée de départ du livre d’Hélène Grémillon, le secret de famille, est classique mais elle est bien amenée par la multiplicité des narrateurs et une fine psychologie des personnages. L’intrigue m’a accrochée et j’ai lu très rapidement ce premier roman de l’auteur.

Merci à Lise et aux éditions Folio.

 

Publicités

9 réflexions sur “Le confident de Hélène Grémillon

  1. un coup de coeur pour moi et ma rencontre avec l’auteure, très sympathique, est un beau souvenir.
    En feuilletant un magazine de ma mère cet été, je suis tombée sur une page où des célébrités conseillait un livre. Julien Clerc conseillait Le confident, omettant de préciser que c’était le roman de sa compagne. CA m’a fait sourire et j’ai trouvé ça mignon.

  2. Un roman que j’avais déjà repéré après avoir lu la critique très positive de Valérie. Ton billet donne envie !!
    P.S. J’ai commencé Les Privilèges, mais je ne sais pas quand je le finirai, étant donné que je lis Middlemarch en même temps…

  3. @Valérie : C’est une belle histoire et une belle idée de construction. Mais je ne savais pas du tout qu’elle était l’amie de Julien Clerc ! Heureusement que tu es là pour m’informer !

    @Miss Léo : Si tu veux que je t’envoie le livre de Hélène Grémillon, surtout tu n’hésites pas. Tu aimes les défis à ce que je vois, lire « Middlemarch » en même temps qu’un autre livre c’est digne des jeux olympiques !!! Pas de pression pour le Jonathan Dee, si tu n’es pas prête pour le 20 sept, je ne t’en voudrais pas. As-tu au moins fini le 1er chapitre ? Je l’ai trouvé absolument sensationnel.

  4. J’ai fini le premier chapitre, que j’ai moi aussi trouvé excellent.
    Merci pour ta proposition concernant le Grémillon. Je vais attendre un peu, mais je te ferai signe le moment venu.

  5. @Céline : Oui c’est vraiment un thème très classique qui peut ouvrir sur des œuvres très diverses. Si tu veux que je te le prête, n’hésite pas je te l’apporterai à une rencontre victorienne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s