Une seconde vie de Dermot Bolger

Lors d’un brutal accident de voiture, Sean Blake est déclaré cliniquement mort pendant quelques instants. Le retour à la vie est aussi douloureux que l’accident lui-même. Sean s’est senti totalement apaisé lorsque son cœur s’est arrêté de battre. A son réveil, le passé ressurgit. Sean avait voulu effacer son histoire mais ses origines se rappellent à lui de manière obsessionnelle. Il a été adopté à l’âge de six semaines. Sa mère était une jeune fille forcée à accoucher dans un couvent. Jusqu’à l’accident, Sean n’avait jamais cherché sa véritable mère. La seconde vie, qui lui est offerte, va permettre à Sean de mettre sa vie en ordre et de se connaître enfin. Parallèlement à l’histoire de Sean se fait entendre la voix d’une femme âgée. Elle a abandonné son fils lorsqu’elle avait 19 ans. Elle a tiré un trait sur son passé, sa famille et l’Irlande. Mais elle reste hantée par son bébé et fait des fugues pour partir à sa recherche.

Le dernier livre de Dermot Bolger reprend en toile de fond le thème du film de Peter Mullan « Magdalene sisters ». Les jeunes irlandaises, qui avaient le malheur de tomber enceinte, étaient envoyées dans des couvents loin des regards des voisins. Les pauvres filles étaient maltraitées et devaient travailler dur malgré leur état.  Dermot Bolger trace le portrait d’une Irlande catholique et rétrograde dont la maître mot était respectabilité. Rien ne devait l’entacher aux yeux des autres. L’hypocrisie servait de ligne de conduite. Le rôle des femmes était confiné au foyer, aux enfants. « L’Irlande dans laquelle elle (la mère adoptive de Sean) vivait était infectée par un terrible virus appelé respectabilité. Dieu était souvent évoqué, mais pas à propos de l’amour qu’il fallait ressentir pour son prochain ni de l’éternelle damnation : la vie tournait uniquement autour de ce que tes voisins pensaient de toi, de secrets à garder, du scandale à éviter, il ne fallait donner à personne l’occasion de te mépriser. Ta mère avait honte de ne pas pouvoir mettre au monde. Elle se sentait inutile car à cette époque c’était le seul destin des femmes. Nous ne faisions pas carrière : nous nous mariions et élevions nos soldats de Dieu. » L’honorabilité des familles brisa de nombreuses vies. La mère de Sean, Lizzie, pensa toute sa vie à son bébé abandonné. Malgré son mariage, ses filles, rien ne réussit à la consoler et à lui faire oublier son fils.

Dermot Bolger explore les liens de filiation dans son dernier livre avec beaucoup de justesse et d’émotion. En quoi nos origines nous définissent lorsqu’on a été abandonné ? En cherchant sa mère, Sean découvrira surtout l’importance de sa propre famille et de son rôle de père.

Publicités

13 réflexions sur “Une seconde vie de Dermot Bolger

  1. Voilà un roman qui me tente beaucoup ! il faut absolument que je vois « Magdalene sisters », ma mère m’en avait parlé mais malgré des redif je l’ai toujours manqué. Je le note sur ma LAL Biblio, au cas où !

  2. Je suis en train de lire « Toute la famille sur la jetée du Paradis », du même auteur. J’aurais peut-être dû commencer par celui-là pour pouvoir publier avant la fin du mois, le mien est un gros gros pavé. Mais j’aime l’écriture de Bolger : un délice !

  3. Il faut que je voie le film, il se passe en Irlande ? Le roman me tente également, et je le découvre avec toi ! Je suis en train de lire un roman irlandais enfin, j’aurais aimé suivre de près le mois irlandais avec vous, mais je n’y arrive pas.

  4. @George : Le film de Peter Mullan est vraiment excellent, il m’a vraiment marqué. Le livre détaille moins ce qui est arrivé à ces jeunes filles, il est plus tourné sur Sean. Mais il reste très émouvant et sensible.

    @Theoma : Super ! J’espère que tu vas aimer lorsque tu vas le lire.

    @Maeve : J’avais hésité entre les deux et pour être sûre de finir à temps j’ai choisi le dernier ! Mais j’ai vu que tu adorais « Toute la famille sur la jetée du paradis », j’en avais effectivement entendu beaucoup de bien. J’ai hâte de lire ton billet !

    @Maggie : Je l’avais vu à sa sortie au ciné mais je ne l’ai jamais eu l’occasion de le revoir depuis. Le livre de Dermot Bolger me donne bien envie de le revisionner.

    @Lou : Oui le film se passe en Irlande et il est très fort. Le livre est vraiment très beau, Cryssilda l’a adoré. C’est bien normal que tu ne suives pas le mois irlandais, tu as des choses bien plus importantes à faire en ce mois de juin !

    .

  5. J’ai adoré ce roman moi aussi et toute cette réflexion sur la filiation. Le roman est très bien construit, j’ai beaucoup aimé les mises en parallèle de la vie de la mère et de son fils.

  6. Un roman que je m’empresse de noter. J’avais adoré le film de Peter Mullan et la dénonciation qu’il faisait de l’hypocrisie religieuse et sociale de l’époque.

  7. Un livre repéré de nombreuse fois en librairie ! J’adore la couverture 😉 L’histoire m’a l’air bien intéressante, très tentant tout cela 😉

  8. @Choupynette : Le thème est très finement développé et étudié par Dermot Bolger.

    @Cryssilda : C’est très beau roman, très finement construit et psychologiquement très juste. Je crois qu’en même que tu as été beaucoup plus enthousiaste que moi. Mais j’ai très envie de lire d’autres romans de Dermot Bolger.

    @Somaja : J’avais également adoré le film de Peter Mullan sur ce sujet que je connaissais pas du tout. J’ai très envie de revoir le film du coup car le moment où je l’ai vu date un peu !

    @Malice : Je l’avais également repéré en librairie car j’aime beaucoup les éditions Joëlle Losfeld. Ils publient toujours des auteurs de qualité. Je n’ai pas été déçue, c’est un très beau livre sur la filiation.

  9. @Céline : Cryssilda l’a encore plus apprécié que moi. J’avais très envie de découvrir Dermot Bolger dont j’avais entendu beaucoup de bien à propos d’un livre précédent. Celui-ci est très beau, très émouvant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s