Les 39 marches de John Buchan

« Et voilà ! A 37 ans, ayant bon pied bon oeil, pourvu d’une fortune suffisante pour ne songer qu’à me distraire, je bâillais toute la journée à me décrocher la mâchoire. J’étais donc décidé à mettre un point final à mon séjour et à repartir vers le veld, car dans tout le Royaume-Uni, on n’eût trouvé personne qui s’ennuyât autant que moi. » Revenu d’Afrique du Sud, Richard Hannay a du mal à s’habituer à la tranquillité du quotidien anglais. Mais l’aventure ne va pas tarder à frapper à sa porte. Un voisin de Richard, un dénommé Scuder, fait irruption chez lui et lui demande de le cacher. Scuder serait poursuivi par une organisation criminelle : la Pierre Noire. Celle-ci cherche à déstabiliser l’Europe en faisant assassiner le premier ministre grec  (oh le joli McGuffin qui a dû plaire tout de suite à Hitchcock !). Richard Hannay accepte bien entendu d’héberger Scuder, un peu de piment dans sa vie est exactement ce qu’il cherchait. Sa situation va se compliquer lorsque le corps de Scuder est retrouvé sans vie dans son salon. Richard Hannay n’a plus qu’à fuir loin de Londres et essayer de sauver l’Europe.

« Les 39 marches » est un court récit d’aventure, mené à un rythme trépidant. Richard Hannay trouve refuge dans un endroit reculé et sauvage : l’Écosse. A partir de là, le héros n’aura aucun moment de répit. Il devra trouver les moyens  les plus fous pour se cacher, comme se déguiser en laitier, remplacer un casseur de pierres ou soutenir un candidat libéral aux élections locales. Le récit des aventures de Richard Hannay est totalement rocambolesque et parfois improbable. Il est accueilli par tout le monde, personne ne se méfie de lui même lorsqu’il explique qu’il est recherché par la police pour meurtre ! Peu importe la vraisemblance puisque le récit nous emporte avec bonne humeur et humour.

Un homme ordinaire sur qui tombe l’aventure et qui est accusé à tort, voilà un point de départ qui cadrait parfaitement avec l’univers Hitchcockien. La course-poursuite à travers la lande écossaise est hautement cinématographique. « Les 39 marches » est un petit livre enlevé, un divertissement fort sympathique.

Cryssilda a, elle aussi, parcouru l’Écosse pour sauver le Royaume-Uni.

        

Le billet récapitulatif du challenge est ici.

Publicités

11 réflexions sur “Les 39 marches de John Buchan

  1. Je me laisserais bien tenter ! J’aime bien les histoires rocambolesques et en plus, je suis toujours en quête d’un livre pour commencer mon challenge ! Avec la confusion des identités et les la fuite effrénée, je reconnais bien quelques thèmes du cinéma d’Hitchcock et ce n’est pas pour me déplaire !

  2. Je vais essayer de le trouver en VO. Je n’ai pas encore regardé quels étaient les livres que je pouvais lire dans le cadre du challenge. J’en profiterai peut-être pour relire Rebecca.

  3. Il est adapté à Picadilly en ce moment ! Je ne l’ai jamais lu, et je m’aperçois que je ne suis pas en avance dans le challenge ! Allez, go go go !

  4. @Keisha : Bravo ! C’est un petit livre vraiment sympa. Tu adores aussi le film ?

    @Maggie : Laisse-toi tenter ! D’autant plus qu’il s’agit d’un livre très court qui ne plombera en rien ta PAL ! Elle est pas belle la vie ? 😉

    @Miss Léo : Il est possible que tu es moins de mal à le trouver en vo. Je vais probablement lire « L’auberge de la Jamaïque » pour le challenge. cela me donnera l’occasion de revoir le film que je n’ai pas vu depuis très, très longtemps.

    @Neph : La pièce est extraordinaire, un plaisir absolu ! Je n’avais jamais eu l’idée de le lire avant le challenge…honte sur moi ! Oui go, go, go Neph ! Nous attendons tes billets avec impatience !

  5. Je ne sais pas si c’est moi qui ai un problème (ça doit être le Riestling ;)) mais j’aurais plutôt pensé qu’on le retrouvait en bas des escaliers… je ne sais pas si je me laisserai tenter mais c’est vrai que tu en parles bien, en plus si tu ajoutes à ça l’Ecosse… tu n’es qu’une vilaine tentatrice va !
    Bon week-end miss

    • @Lou : Oui le riestling te réussit bien apparemment…il faudrait faire ça plus souvent d’ailleurs !!! Je te tente mais c’est pour me venger de toutes les tentations dont je suis victime à cause de toi !!! Bonnes vacances florentines !!! (et là je te déteste… la mia città !!!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s