L'intrusion de Adam Haslett

Doug Fanning est l’exemple de la réussite sociale. Il est trader pour Union Atlantic, l’une des plus grandes banques de Boston. Grâce à son ambition sans limite, il a rapidement gravi les échelons pour devenir le responsable des opérations boursières à l’étranger. Ce poste haut placé lui permet de construire une villa gigantesque à Finden, près de Boston. C’est une véritable revanche pour Doug puisque sa mère était femme de ménage dans cette ville. Cette villa, symbole absolu de son pouvoir, va pourtant lui causer des problèmes. Sa voisine, Charlotte Graves, n’accepte pas l’intrusion de Doug Fanning dans son paysage. Le terrain sur lequel a été construite la maison avait été légué à la mairie de Finden par le grand-père de Charlotte. La mairie devait entretenir cette terre recouverte d’arbres. La construction a bien entendu totalement défiguré le paysage et Charlotte ne peut tolérer un tel spectacle. Elle va donc attaquer la mairie de Finden en justice.

Adam Haslett décrit dans « L’intrusion » un monde glaçant, celui de la finance. Il fait s’entrecroiser les destins, les voix de différents personnages plus ou moins acteurs de ce monde de l’argent roi. Deux personnages émergent de manière significative : Doug et Charlotte. Ils incarnent deux visions qui s’opposent et sont irréconciliables. Doug est l’immoralité incarnée. Le premier chapitre durant la guerre Iran/Irak le montre bien puisqu’il laisse abattre un avion civil sans broncher. C’est cette immoralité qui le poussera vers les sommets de Union Atlantic. Charlotte est une ancienne prof d’histoire, solitaire qui perd un peu la tête. Pour elle, Doug est le symbole de la perte de sens de nos sociétés modernes. Les mots n’ont plus le même poids, l’histoire est oubliée ou dévoyée. En cherchant à faire raser la villa de Doug, Charlotte pense trouver le combat de sa vie, celui qui va habiter son âme de militante. Rétablir le legs de son grand-père, c’est réhabiliter l’histoire de Finden.

Le coeur de « L’intrusion » c’est le monde de la finance, un monde d’un cynisme inouï. Les grandes entreprises, les grandes banques ne fonctionnent que dans le virtuel. Leurs décisions influent sur le quotidien de milliers de personnes qui semblent inexistantes. Adam Haslett décrit avec précision les transactions financières, les montages.  Je dois avouer ne pas avoir saisi  ces passages mais je pense que ce côté abscons souligne la volonté d’opacité des marchés financiers. Le commun des mortels ne doit pas comprendre les risques faramineux pris avec leurs économies. C’est écœurant de constater que les grands groupes ne prennent en réalité aucun risque. La banque fédérale américaine, où travaille le frère de Charlotte, couvre les pertes sous prétexte d’un risque systémique mondial. Un petit sacrifice de trader (on pense à l’affaire Kerviel) permet de faire croire à une régulation, à une justice qui est totalement factice. Rien n’arrête le circuit de l’argent.

C’est sur un ton froid, presque clinique que Adam Haslett décrit une société en crise. L’abstraction de l’argent amène une déshumanisation, une mise à distance de la réalité. Adam Haslett signe là un premier roman réussi, un constat désespéré sur notre monde.

Merci à Lise at aux éditions Folio.

Publicités

4 réflexions sur “L'intrusion de Adam Haslett

  1. J’avais émis certaines réserves au sujet de ce roman, tout en reconnaissant le talent d’Haslett.
    Si tu as aimé, tu devrais continuer à te régaler avec son recueil de nouvelles, « Vous n’êtes pas seul ici », que j’avais trouvé exceptionnel.

    • @In Cold Blog : « L’intrusion » est assez dense et il me semble qu’il rend bien compte de la réalité de l’Amérique d’aujourd’hui. J’avais noté le litre de son recueil de nouvelles, si tu as aimé cela m’encourage à l’acheter !

  2. Même si tu en parles bien je crois qu’avec mon quotidien dans le monde du marketing je n’ai pas trop besoin d’une vision glaçante du monde de la finance, j’ai trop besoin de m’évader 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s