Quand j'étais Jane Eyre de Sheila Kohler

Les premiers chapitres de « Quand j’étais Jane Eyre » nous plonge dans l’obscurité d’une chambre occupée par une fille et son père. Ce dernier vient de subir une opération des yeux et sa fille veille sur lui. Nous sommes à Manchester en 1846, le père s’appelle Patrick Brontë et sa fille Charlotte. Dans la pénombre de la pièce, loin du presbytère familial de Haworth, Charlotte se met à écrire ce qui deviendra l’un des grands classiques de la littérature anglaise : « Jane Eyre ». Ce livre, largement inspiré par des épisodes de la vie de l’auteur, se construit peu à peu devant nous. Charlotte Brontë y transcende ses expériences malheureuses, ses souffrances. De retour à Haworth, Charlotte se battra sans relâche pour faire éditer son livre et ceux de ses sœurs : Emily et Anne.

« Quand j’étais Jane Eyre » est un vibrant hommage à Charlotte Brontë et à son chef-d’œuvre. Sheila Kohler mêle biographie et imagination comme l’a fait Charlotte dans son livre. Le processus créatif est au cœur de ce roman.  Charlotte se remémore sa vie : le pensionnat et ses conditions de vie déplorables, la Belgique et son professeur bien aimé, la jeunesse de son frère Branwell. Tout est inspirant et tout est transfiguré dans l’œuvre. Sheila Kohler s’insinue dans la tête de son personnage pour nous transmettre ses pensées, ses états d’âme avec beaucoup de finesse. On découvre une Charlotte Brontë blessée par la vie, féministe (« Elle aimerait toucher d’autres femmes, quantité de femmes. Elle aimerait les divertir, les éblouir, formuler ce qu’elles cachent dans le secret de leur cœur, leur faire sentir qu’elles appartiennent à une large communauté d’êtres en souffrance. Elle aimerait leur décrire tout ce que ressent une femme : l’ennui d’une vie réduite à de fastidieuses tâches domestiques. ») , solide et déterminée à publier son travail.

« Quand j’étais Jane Eyre » nous plonge également dans le quotidien d’une famille incroyablement créative. Depuis l’enfance, les enfants Brontë écrivent et inventent des mondes imaginaires d’une grande complexité. Chaque membre de la famille a du talent : Emily, Charlotte et Anne persistent dans l’écriture, Branwell écrit et peint mais sombre malheureusement dans l’opium. Daphné du Maurier a consacré un excellent livre à ce frère brillant intitulé « Le monde infernal de Branwell Brontë ».  Sheila Kohler nous montre aussi la rivalité entre les trois sœurs qui veulent chacune être publiée. Mais c’est aussi cette émulation  qui a permis la création de romans magnifiques comme « Les Hauts de Hurlevent », « Jane Eyre » ou « Agnès Grey ».

« Quand j’étais Jane Eyre » rend de manière très juste l’ambiance au presbytère de Haworth : l’extraordinaire imagination des enfants, l’austérité de cette vie, les tragédies si nombreuses. Sheila Kohler nous dépeint Charlotte Brontë avec délicatesse et sensibilité. Un roman très réussi qui me donne grandement envie de me replonger dans « Jane Eyre » et dans « Les Hauts de Hurlevent ».

Un grand merci à Babelio et aux éditions de la Table Ronde pour cette lecture.

tous les livres sur Babelio.com
Publicités

24 réflexions sur “Quand j'étais Jane Eyre de Sheila Kohler

  1. Ce roman est déjà venu plusieurs fois se rapporcher de mes mains sur les tables de présentation en librairie. J’avais jusque-là résisté, très fière de moi, mais ce billet vient d’avoir raison de mes bonnes résolutions . Il me le faut !!!!!

  2. comme je ne trouve pas la bio des Bronte par Gaskell, je vais me rabattre sur celle-là, surtout qu’elle a l’air passionnante… (bon, je dis ça surtout parce qu’elle parle de l’écriture de Jane Eyre, un des romans que je préfère…)

  3. @Somaja : Je suis navrée de mettre à mal ta résistance ! Je sais à quel point c’est dur de résister à l’achat d’un livre ! Et de temps en temps il faut se récompenser en craquant ! Je pense que tu ne seras pas déçue par celui-ci.

    @Maggie : Tu ne trouves pas la biographie de Charlotte par Gaskell ? Pourtant le livre existe toujours, d’ailleurs il faudrait que je me l’achète…Là c’est une biographie très romancée mais dont l’atmosphère me semble très juste. Et il faudrait vraiment que je relise « Jane Eyre » que j’ai lu lorsque j’étais adolescente. Cela remonte à loin !

  4. Oui, je sais mais je l’ai commandé et j’ai reçu Jane Eyre à la place : une erreur de la part du vendeur sur le site et comme ca m’a prodigieusement agacée d’avoir payé pour un produit que j’avais déjà, je vais attendre avant de commander autre chose 😦
    PS : Et puis, j’ai Nord et sud qui m’attend… 😦 depuis tout ce temps

  5. Ça a l’air intéressant. Je le vois souvent à la librairie, mais je n’ai pas encore osé. J’ai lu une vieille bio romancée des soeurs Brontë par Jeanne Bluteau (La vie passionnée des Brontë) et c’était vraiment moche, alors j’avais un peu peur de celui-là, mais il semble très bien.

    • @Mélodie : Là il ne s’agit pas réellement d’une biographie, c’est très romancé. Je ne connais pas la biographie dont tu me parles mais je pense que tu peux te lancer dans le roman de Sheila Kolher qui est très agréable à lire. Je pense qu’elle s’est beaucoup documentée pour donner cette ambiance très réaliste mais tu ne t’ennuieras pas.

  6. Si je te fais des yeux de merlan frit, et que je te promets de le lire rapidement (j’ai honte, je n’ai toujours pas lu « Le Diable… », enfin juste une centaine de pages), tu me le prêtes ?

  7. J’en ai lu la moitié mais je fais une pause, je ne suis pas aussi emballée que toi pour l’instant, je suis un peu déçue… mais je reprendrai ma lecture rapidement. J’apprécie pas mal d’aspects malgré tout et ce qui est sûr c’est que ça me donne envie de relire « Jane Eyre » que j’avais tant adoré ado… et dont je ne me souviens plus si bien que ça.
    Un tag t’attend chez moi 🙂

  8. @Lilly : Pour le moment, j’ai déjà prêté ce livre mais dès qu’il reviendra je te le passerai volontiers !

    @Hydromielle : Tu as bien raison d’être tentée, j’ai beaucoup aimé l’ambiance de ce livre.

    @Karine:) : Je suis contente de voir que nous sommes d’accord sur ce livre (pas vraiment surprenant remarque…). Je viens de voir que tu avais mis ton billet en ligne, je vais aller le lire de ce pas !

    @Romanza : Si tu aimes les soeurs Brontë, je pense que tu passeras un excellent moment avec ce livre. J’ai retrouvé totalement l’idée que je me faisais de cette famille.

    @Lou : C’est bizarre que tu n’aimes pas, j’aurais parié que c’était un livre pour toi. Il faudra que l’on s’organise une LC de « Jane Eyre »,Cryssilda a également très envie de le relire.

  9. Ouh, ça me tente !
    Ce roman me paraît particulièrement alléchant, et me donne à moi aussi l’envie de relire Jane Eyre et Wuthering Heights (je les ai lus quand j’étais ado, ce qui ne date plus tout à fait d’hier).
    Je suis séduite par ton blog, sur lequel je ne manquerai pas de revenir faire un tour à l’occasion !
    Miss Léo (blogueuse débutante)

    • @Miss Léo : Bienvenue sur la blogosphère, j’espère que tu vas t’y plaire ! Je suis contente que mon blog te plaise, n’hésite pas à revenir et je vais surveiller le tien. Oui c’est un très joli roman sur la vie de Charlotte Brontë, très juste dans l’atmosphère. Il donne à tout le monde l’envie de relire les deux grands classiques des soeurs, il va falloir organiser des lectures communes !

  10. et voila ca y est je l’ai achete, il ne me reste plus qu’a le lire. Je publierai prochainement mon avis sur mon blog. J’espere que ce me plaira. J’ai hate. Merci encore pour cette idee de lecture. Bye

  11. J’ai hésité hier pendant plus de dix minutes à l’acheter en librairie, mais j’ai déjà tellement de choses en cours… Mais tu m’as vraiment donné envie de le lire !!

  12. Pingback: Quand j’étais Jane Eyre | Thé, lectures et macarons

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s