Les mystères de la forêt de Ann Radcliffe

 

Le livre s’ouvre sur un carrosse qui s’enfuit en pleine nuit. A son bord, M et Mme La Motte qui tentent d’échapper à la justice. La Motte a mené une vie dispendieuse faite de luxure et de jeu. Ayant largement abusé de la crédulité de ses contemporains, La Motte doit tout abandonner pour sauver sa peau. Au cours de sa fuite, le couple s’arrête à côté d’une maison isolée sur la lande. La Motte se fait alors kidnapper par de bien étranges bandits. Ces derniers acceptent de rendre sa liberté à La Motte à condition qu’il prenne en charge leur prisonnière. Celle-ci est une très belle jeune fille du nom d’Adeline. Pour garder la vie sauve, La Motte l’embarque avec lui. L’équipage en fuite va trouver refuge dans une abbaye en ruines au beau milieu d’une forêt. C’est dans ce cadre inquiétant que vont se dérouler les mésaventures d’Adeline.

Ann Radcliffe est la reine du roman gothique anglais. « Les mystères de la forêt » a été publié en 1791, trois ans avant son grand succès « Les mystères d’Udolphe ». L’intrigue se situe au XVIIIème siècle et est inspiré d’un fait divers. La traduction est très XVIIIème, c’est une langue un peu désuète qui donne beaucoup de charme au roman. « Les mystères de la forêt » est un récit initiatique, l’apprentissage de la pureté face au vice. Adeline incarne la vertu malmenée par les mauvaises pulsions des hommes. Tous semblent la convoiter, l’envier, la désirer. Adeline doit faire face à toutes les sollicitations et résiste fermement. Elle est enlevée à plusieurs reprises, est enfermée, doit s’enfuir, cela fait beaucoup pour une si jeune fille. Surtout pour une personne à la sensibilité exacerbée, Adeline pleure en effet beaucoup et s’évanouit régulièrement. C’est un personnage féminin typique des romans gothiques : forte face aux épreuves mais avec beaucoup d’effusions. Sur 520 pages, c’est un peu lassant.

Il ne faut pas non plus attendre un quelconque réalisme dans le déroulement de l’intrigue. Le roman gothique est du romanesque pur. Les rebondissements se suivent sans discontinuer et tous les fils de l’histoire finissent par se rejoindre. Le récit est totalement rocambolesque et improbable ; mais l’écriture est rythmée et au final cette succession d’aventures passe très bien.

Comme dans tout roman gothique, la nature est au cœur de l’intrigue. Les paysages sont source de sublime, de frissons, mais aussi d’extase. Ann Radcliffe suit les préceptes de Rousseau qui plaçait la nature au centre de tout. La forêt où se situe la première partie du roman symbolise la dialectique du roman gothique : elle est à la fois effrayante et protectrice du monde extérieur.  » Le temps que Pierre fut absent son inquiétude (celle de La Motte) l’employa à examiner les ruines et à parcourir les environs. Ils étaient agréablement romantiques et les arbres touffus dont ils abondaient semblaient séparer cet asile du reste de l’univers. Souvent une trouée entre les arbres découvrait un immense paysage terminé par des montagnes qui se confondaient dans le lointain avec le bleu de l’horizon. Un ruisseau chatoyant serpentait dans un doux murmure au pied de la terrasse où s’élevait l’abbaye. Il s’écoulait en silence sous les ombrages, en désaltérant les fleurs qui émaillaient ses bords et en répandant la fraîcheur alentour. »

« Les mystères de la forêt » est un roman gothique parfaitement classique : il allie les aventures d’une jeune femme vertueuse, les ruines, le surnaturel avec des rêves prémonitoires, la nature sublime et des émotions exacerbées. Malgré les torrents de larmes versés par Adeline, le roman de Ann Radcliffe est plaisant à lire et reste un excellent témoignage du style gothique si prisé à l’époque.

Un grand merci à Lise des éditions Folio.

Publicités

13 réflexions sur “Les mystères de la forêt de Ann Radcliffe

  1. j’en ai lu un (prêté, jamais rendu pour ce que j’en sais, faudrait voir s’il n’est pas sur une étagère?)et je sens que c’est le mêmegenre. Un roman gothique, cela suffira, avec ses héroines larmoyantes et évanouisseuses je sais, les mots, je les invente), tu as sûrement les passages secrets, les mystères, les déguisements, etc… Marrant!

  2. Je me retrouve dans ton commentaire même si tu es un peu plus mitigée que moi (j’ai vraiment beaucoup aimé « Les Mystères de la forêt », sûrement parce que je n’ai jamais lu d’autres romans gothiques … Enfin, je crois !). Depuis, j’ai même acheté les « Mystères d’Udolphe » !

  3. Ah non, pas des femmes qui s’évanouissent! Moi aussi, ça me déplaît vraiment. Venant d’un homme, ça me surprend moins, mais d’une femme? J’ai quand même Les Mystères d’Udolphe dans ma LAL, mais je suis moins motivée, du coup… 🙂

  4. @Keisha : Oui les romans gothiques se ressemblent beaucoup. Effectivement les évanouissements à répétition sont pénibles et il y a bien des passages secrets, des mystères mais pas de déguisement !! On comprend mieux pourquoi notre chère Jane s’est moquée des romans gothiques !

    @Lilly : Si tu as adoré Udolphe, tu vas forcément aimer celui-ci qui est dans la même veine. Je vais attendre avant de lire Udolphe sinon je risque l’indigestion ! Le roman gothique c’est agréable mais à petite dose !!!

    @Mrs Figg : Je me souviens que tu avais beaucoup aimé ce livre, c’était un coup de cœur pour toi.Je ne suis effectivement pas aussi enthousiaste que toi, le roman gothique est parfois un peu too much ! Il vaut mieux éviter d’en lire plusieurs à la suite mais ce n’est pas une lecture désagréable loin de là.

    @Mélodie : C’est vraiment une typologie particulière au roman gothique. Les femmes y sont fortes et faibles à la fois ! C’est toujours excessif dans un sens ou dans l’autre. Mais ce n’est pas désagréable à lire surtout si tu sais à quoi t’attendre. Il faut lire ça avec du recul et au second degré pour que ça passe mieux.

  5. Hélas, je l’ai abandonné, non pas que je n’aime pas même si Adeline est beaucoup trop sensible comme tu le fais remarquer, mais d’autres lectures urgentes… Il me tarde de découvrir le rocambolesque des situations !

  6. Et tu as aimé ? Je me suis ennuyée comme un rat mort en lisant Les Mystère d’Udolphe (trop long, trop répétitif …) et je me suis jurée de ne plus recommencer avec du roman gothique. Depuis, j’ai adoré Le Moine, et je me demande si je ne m’y relancerais pas avec ces Mystères de la forêt …

  7. @Céline : Je pense que tu vas retrouver les défauts de Udolphe dans « Les mystères de la forêt » mais c’est plus court ! J’ai bien aimé dans l’ensemble mais je dois t’avouer que je n’étais pas mécontente de quitter la forêt ! 200 pages de plus et je tombais d’ennui ! J’ai également « Les mystères d’Udolphe » dans ma PAL mais il va encore patienter un bon moment avant que je l’ouvre ! Je lis régulièrement des romans gothiques mais un par an ça suffit amplement ! J’avais également beaucoup aimé « Le moine ».

  8. J’ai ce roman sur ma PAL, qui attend sagement d’être lu. En revanche j’avais beaucoup aimé « Les mystères d’Udolphe » (certes une fois passé le côté un peu longuet que tu décris aussi pour ce volume-ci), en particulier les extraordinaires évocations de la nature.

    • @Cléanthe : Je n’ai pas encore lu « Les mystères d’Udolphe » mais il attend bien sagement dans ma PAL. Je vais attendre un peu pour le lire sous peine d’indigestion ! Je suis d’accord avec toi, il faut faire fi de certains passages pour profiter des sublimes descriptions des paysages. C’est un genre romanesque très codifié qui a malgré tout son charme.

  9. J’ai plaisir à remarquer nos goûts communs pour les soeurs Brontë, les classiques de la littérature et le roman gotique (d’après ce que je vois dans tes rubriques). J’ai commandé ce livre il y a quelques jours, je l’attends avec impatience. Ce sera l’une de mes prochaines lectures.

    • @Misscornish : Effectivement mon goût pour la littérature anglaise est très présent sur mon blog ! Je n’ai pas été totalement emballée par le Radcliffe, il y a quelques longueurs quand même. J’ai hâte de lire ton avis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s