Anna Karénine de Clarence Brown

Ayant déjà lu le sublime roman de Tolstoï, j’ai décidé de regarder une adaptation afin de participer au challenge de ma copine Cryssilda.

Ce film de 1935 a été réalisé par Clarence Brown. Greta Garbo incarne pour la deuxième fois à l’écran Anna Karénine, la première fois date de 1927 et il s’agissait d’une version muette.

Le film s’ouvre sur une scène de banquet. Des officiers russes encadrent une table interminable (joli travelling arrière sur celle-ci) et avalent vodka sur vodka. Et ils finissent tous sous la table sauf Vronski. Le spectateur, est ainsi plongé directement dans une ambiance russe ! Clarence Brown a choisi de centrer son film sur la relation impossible entre Anna et Vronski. L’histoire est épurée. Celles des couples Daria/Oblonski et Kitty/Levine ne sont qu’esquissées dans une ou deux scènes. Le contexte historique cher à Tolstoï est ici gommé pour ne pas alourdir la romance.

L’intrigue principale est parfaitement respectée et les moments les plus marquants sont bien présents dans le film comme celui de la course à cheval qui révèle au mari d’Anna qu’elle est amoureuse de Vronski. Le cœur du roman de Tolstoï est le choix impossible d’Anna Karénine : rester avec son fils adoré et un mari qu’elle n’aime plus ou partir avec son amant en abandonnant son fils. Les déchirements et les doutes d’Anna sont très sensibles tout au long du film. Ils sont d’ailleurs symbolisés dans une scène inventée pour le film. Juste avant la course, Anna voit Vronski dans un jardin. Son fils Serguei l’appelle et elle ne sait plus vers lequel aller.

Greta Garbo habite le rôle, ce n’est pas un hasard si elle a voulu l’incarner à deux reprises. La passion, la détresse se peignent tour à tour sur le visage de la grande Garbo.   Son jeu est tout en sensibilité, tout en nuance. Elle est bien encadrée avec Fredric March dans le rôle de Vronski et Basil Rathbone dans celui de son mari.

Le film de Clarence Brown respecte l’esprit du roman, le drame de Tolstoï n’est pas dénaturé. Greta Garbo rend hommage à un personnage qu’elle adore en le magnifiant. Une belle adaptation qui vaut vraiment la peine d’être vue.

Publicités

9 réflexions sur “Anna Karénine de Clarence Brown

  1. « Le film s’ouvre sur une scène de banquet…. Le spectateur, est ainsi plongé directement dans une ambiance russe! »
    Et vous croyez vraiment que c’est la vodka qui fait l’ambiance russe!? Malheureusement le debut de votre compte rendu me laisse froide de voir cette version! Aucun réalisateur n’arrivera jamais à ecraniser les œuvres russes parce que tous les regards sur les russes sont trop superficiels : vodka, moujik, valenki, balalaika etc etc…. J’ai regardé 4 ecranisations! 10 minutes me suffisent pour comprendre si elle était bien faite ou pas! AUCUNE! A l’exception celle russe de 1967! Aucun filme, ni avec Vivien Leigh ni avec Sophie Marceau, m’ont pas touché ! Je n’ai pas du tout senti l’ambiance russe malgré tous les efforts de grandes actrices. Le début de filme est très important parce que cela touche les problèmes de famille et pas que russe. « L’histoire est épurée. Celles des couples Daria/Oblonski et Kitty/Levine ne sont qu’esquissées dans une ou deux scènes. Le contexte historique cher à Tolstoï est ici gommé pour ne pas alourdir la romance. »
    Oui oui je vois très bien cela ! A mon avis c’était très important de comparer les familles et les romances ! Couper ceci c’est comme couper une jambe! Dans les 3 personnages féminins nous pouvons voir les psychologies des femmes différentes ce que nous aide à comprendre celle de Karenine. C’est comme le fond du tableau qui fait ressortir l’essentiel!!!!!!
    Désolée si j’étais un peu trop expressive ;)))))) mais je suis en train de relire le roman et cela me rend un peu trop susceptible et sensible parce que je fais mon propre filme dans ma tête. Pourtant je suis hyper contente d’apercevoir l’intérêt vers la culture russe ! Merci et bon courage !!!
    P.S. J’ai hate voir le filme avec Knightley et Jude Low de 2012 !! hohoho

  2. @Manu : Oui un roman aussi dense peut difficilement être totalement adapté. Il faut faire des choix. Greta Garbo vaut le détour en tout cas !

    @Iarisa : C’est la passion qui t’emporte ! Il est bien évident qu’il est extrêmement difficile d’adapter en 1h30 un livre aussi foisonnant et complexe que « Anna Karénine ». Il faut faire des choix et bien entendu c’est l’histoire de Anna et Vronski qui l’emporte sur le reste. Réaliser une adaptation permet également de faire connaître au plus grand monde l’œuvre de Tolstoï et le film peut amener au livre. C’est donc toujours intéressant malgré les défauts de le faire d’autant que Greta Garbo n’était pas la dernière actrice venue. Et je préfère 100 fois voir cette adaptation que celle à venir de Joe Wright qui risque cette fois d’être véritablement calamiteuse.

  3. Un morceau d’histoire du cinéma 🙂 j’ai très envie de voir quelques adaptations de ce roman que je viens de lire avec bonheur… et moi j’attends avec imaptience celle de Jo Whright je l’avoue… nous verrons nous verrons 🙂

    • @Yueyin : Pour le moment, j’ai vu cette adaptation et celle avec Vivien Leigh qui m’a beaucoup plu également. J’ai évité Sophie Marceau dont je ne suis pas très fan. Et je vais partir en courant lorsqu’elle celle de Joe Wright va sortir ! Après ce qu’il a fait à Elizabeth et à Mr Darcy, je ne supporterais pas un nouvel affront !!!

  4. Oui mais bon là je peux rien dire !! c’est Garbo quand même ! une des plus belles et meilleures actrices du monde !!!
    En tout cas, ça m’a fait plaisir de partager une « conversation » passionnante avec toi !!!
    Quand à Anna… je n’ai vu aucune des adaptations ciné ! c’est peut-être un tort ! si j’ai l’occasion je le ferais avec plaisir ! (j’aime pas la femme mais j’aime l’histoire !)

  5. @Hebelit : Oui tu ne vas pas aller jusqu’à critiquer Garbo parce qu’elle incarne une pouffe ! Je te conseille aussi la version avec Vivien Leigh qui est très réussie. C’est vrai que nous avons passé un bon moment à discuter d’Anna, c’est ça aussi un chef-d’œuvre, on peut en discuter avec passion des siècles après.

  6. Je ne sais pas vraiment si j’ai envie de voir une adpatation du livre… comme bien souvent, je crois que le livre me suffit et que j’ai peur que mon image du roman soit ensuite influencée par le film… je sais, je suis bizarre ! 🙂

  7. @Cryssilda : Je ne discuterai pas ton avis, chacun fait comme il veut ! Tu sais que j’aime bien voir les adaptations, j’adore lier la littérature et le cinéma, mes deux passions !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s