La vie très privée de Mr Sim de Jonathan Coe

Maxwell Sim est seul, désespérément seul. Sa femme l’a quitté et est partie avec leur fille, plongeant Max dans la dépression. Quand le livre s’ouvre, il est en Australie chez son père avec qui il a les plus grandes difficultés à communiquer. C’était une idée de son ex-femme que de recréer du lien entre les deux hommes. C’est raté… Néanmoins, le goût des contacts humains revient à Max lorsqu’il observe une mère et sa fille dans un restaurant. Leur intimité le fait pâlir d’envie. Max est bien décidé à changer sa vie lorsqu’il reprend l’avion pour l’Angleterre. Mais, c’était compter sans la malchance. La première personne avec qui il arrive à communiquer est son voisin dans l’avion. Pendant que Maxwell lui parle, celui-ci meurt d’une crise cardiaque. Etant donné le manque de place dans l’avion, Max voyage avec le cadavre à côté de lui. Mais, il en fallait plus pour démonter son moral. Arrivé à Watford, il s’installe sur un banc pour arrêter les passants. Le seul qui s’arrête le fait pour lui voler son portable ! La dernière chance de rétablir un lien social pour Maxwell se présente sous la forme d’une offre d’emploi. Un ancien ami lui propose de devenir VRP d’une entreprise de brosses à dent bios. Maxwell doit se rendre sur les îles Shetland à bord d’une Prius dont la voix du GPS ne le laisse pas indifférent…

« La vie privée de Mr Sim » est un livre très ironique sur le monde contemporain. Maxwell Sim se sent extrêmement seul malgré les nombreux moyens de communication. « Les contacts humains, j’en avais perdu le goût. L’humanité, vous l’aurez remarqué, multiplie désormais avec une grande ingéniosité les moyens d’éviter de se parler, et j’avais pleinement profité des plus récents. Au lieu de retrouver des amis, je déposais des mises à jour ironiques et enjouées sur Facebook, histoire de montrer à tout le monde que ma vie était bien remplie. » Le livre de Jonathan Coe critique l’excès de virtualité dans laquelle se perd Maxwell Sim. Il pousse l’idée à son paroxysme puisque son personnage tombe amoureux de son GPS. L’auteur élargit son propos avec de petites piques sur les banques et les marchés qui fonctionnent sur la spéculation. De la virtualité encore, du vent. Les paysages traversés par Maxwell sont à l’image de sa dépression, des aires d’autoroutes, des banlieues tristes, des chaînes de restaurant. Les villes finissent par toutes se ressembler et se confondre. Rien de réjouissant à l’horizon pour notre VRP.

Fort heureusement, le voyage de Mr Sim sera salutaire. Ce déplacement vers les îles Shetland va rapidement prendre un tour initiatique. Maxwell y rencontre de vieux voisins, une ancienne amie, dîne pour la première fois avec sa fille depuis son divorce. Toutes ces personnes croisées obligent Maxwell à réfléchir sur lui-même jusqu’à un retour auprès de son père en Australie. Sur une plage, Maxwell va comprendre le sens de sa vie et la roublardise de Jonathan Coe va le laisser pantois. « La vie privée de Mr Sim » est un livre infiniment drôle et ironique sur nos modernes solitudes. L’auteur reprend son terrain de jeu habituel après « La pluie avant qu’elle tombe », l’Angleterre contemporaine et ses travers. Ce fut un plaisir de retrouver la plume fluide, satyrique de Jonathan Coe.

Time3

Le billet récapitulatif pour déposer vos liens est ici.

Publicités

14 réflexions sur “La vie très privée de Mr Sim de Jonathan Coe

  1. Je ne l’ai pas repris finalement, je pense que je le ferai malgré tout bientôt… en ce moment je commence toujours « miss Mackenzie », ça va être beau pour notre rdv 🙂 J’ai l’impression que tu es enthousiaste, j’étais un peu moins séduite par ce que j’avais lu (un tiers environ) mais je suis sûre que je passerai un bon moment au final. Au passage j’essaie d’actualiser les liens laissés chez moi, et j’ajoute quelques liens d’aujourd’hui.

  2. Depuis testament à l’anglaise, j’ai eu des hauts et des bas avec cet auteur… J’en ai quelques-uns dans ma PAL mais je n’ai pas eu le temps de les ressortir !

  3. Il est dans ma PAL mais je ne pense pas avoir le temps de le lire pour le mois anglais car je suis en train de découvrir Mrs Gaskell (découverte grâce à ce même mois, évidemment ^^). Au passage, j’adore ton logo …

  4. @Patacaisse : Si tu aimes Jonathan Coe, je te conseille vraiment ce dernier cru qui est très bon.

    @Keisha : Moi aussi je suis super fan de Jonathan Coe et je suis bien d’accord avec toi c’est un excellent cru !

    @Lou : Tu as encore plusieurs semaines avant notre rendez-vous pour finir de commencer « Miss Mackenzie » !!!j’ai vraiment adoré ce dernier livre de Jonathan Coe. J’ai trouvé son humour et son sens de la critique sociétale dont je raffole.

    @Maggie : Je suis fan depuis « Le testament à l’anglaise », les tous premiers comme « Les nains de la mort » sont moins bons. Depuis, je déguste tous ses romans avec plaisir.

    @Theoma : On ne peut pas aimer tous les mêmes auteurs, heureusement d’ailleurs ! Le logo a été confectionné par Eliza de Passion Lectures et il est effectivement très chouette.

    @Mrs Figg : Si tu ne peux pas lire ce Jonathan Coe à cause d’Eilzabeth Gaskell, tu es excusée d’office !! Je suis super contente de savoir que tu découvres Gaskell grâce à notre mois Anglais. Tu lis lequel ? Et le splendide logo nous vient de Eliza de Passion Lectures.

    @Jules : Jonathan Coe est toujours un bon conseil de lecture ! Je ne suis pas très objective puisque je suis une grande fan de son travail mais celui-ci est vraiment réussi.

  5. Je lis Nord et Sud et pour le moment, je suis très enthousiasmée par cette lecture … sauf que je manque de temps car je découvre également Downton Abbey ! Vivement la fin du mois anglais pour que je puisse reprendre un rythme de vie normal ^^

    • @Mrs Figg : Excellent choix !  » Nord et Sud  » reste mon préféré à ce jour de Mrs Gaskell. Et « Downton Abbey » est une série excellentissime ! Tu dois passer de bien bons moments grâce à tout ça !

  6. Hellooo ! Ce livre me tente beaucoup, mais Coe est un auteur auquel je ne parviens pas à m’attaquer (pourtant, j’en ai plusieurs en stock). Tu me conseillerais quoi .

    • @Lilly : Contente de te revoir ici Lilly ! Je suis une grande fan de Jonathan Coe. J’ai aimé quasiment tous ses romans. Je peux te conseiller de commencer par « Bienvenue au club » qui décrypte la société anglaise et c’est ce que je préfère chez Coe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s