Jane Eyre de Cary Fukunaga

En début d’année est sortie en Angleterre une nouvelle adaptation du roman de Charlotte Brontë : « Jane Eyre ». J’ai eu la chance de la voir et j’ai énormément apprécié ce film.

Le film s’ouvre sur Jane Eyre (Mia Wasikowska) courant à perdre haleine dans la lande. L’atmosphère sombre est tout de suite mise en place grâce aux paysages arides et désolés, à la pluie qui se déchaîne et au visage désespéré de l’héroïne. Elle finit par trouver une habitation isolée où elle est recueillie par la famille Rivers. Le fil de la vie de Jane Eyre va ensuite se dérouler par flashbacks. Ce choix narratif est vraiment pertinent et il fonctionne parfaitement bien. L’enfance et le pensionnat sont ainsi évoqués à travers des scénettes qui permettent de comprendre le personnage.

Bien entendu le film se concentre assez vite sur la vie de Jane Eyre à Thornfield où elle est engagée comme gouvernante. Cette gigantesque demeure contribue elle aussi à l’ambiance lugubre puisque très peu d’habitants y vivent : 2 ou 3 femmes de ménage, 1 intendante (Judi Dench), Jane Eyre et sa pupille. Le maître des lieux Edward Fairfax Rochester (Michael Fassbinder) est absent la plupart du temps. La demeure est totalement isolée dans la lande.

Commence entre Jane Eyre et Rochester un jeu du chat et de la souris à coup de dialogues plein de subtilités et de sous-entendus. La jeunesse et l’honnêteté de Jane conquièrent rapidement l’ombrageux Rochester. Mais tant de mystère semble planer sur cet homme : son caractère est très changeant et il semble terriblement préoccupé. Des faits étranges se produisent à Thornfield : le feu prend la nuit dans la chambre de Rochester, un jeune homme en visite se fait agresser pendant la nuit et Jane entend des bruits de pas à travers les murs.

Comme vous le voyez, le film est bien fidèle au livre de Charlotte Brontë. J’ai tout apprécié dans cette adaptation. Les acteurs sont tous extraordinaires. Mia Wasikowska a l’âge de l’héroïne ce qui est rarement le cas dans les autres adaptations de « Jane Eyre ». Son jeu est tout en retenue, en passion contenue. Elle sait être discrète dans son rôle de gouvernante tout en répondant toujours de manière pertinente à Rochester. Ce dernier est superbement incarné par Michael Fassbinder. Son jeu est sobre mais laisse transparaître une fougue, une passion pour Jane Eyre. Son mal de vivre, sa culpabilité sont prégnants. Le couple fonctionne parfaitement. Certaines pourraient regretter un manque de romantisme échevelé mais la retenue des deux acteurs me convient  très bien.

La photographie est également superbe : les paysages sont incroyablement beaux malgré leur isolement, les costumes parfaits. La musique accompagne délicatement tout le film.

Le film de Cary Fukunaga m’a totalement séduite, il réalise une adaptation tout en finesse et en délicatesse. J’espère que le film sortira en France pour que vous puissiez à votre tour en profiter.

Tea2

Le billet récapitulatif pour déposer vos liens est ici.

Publicités

10 réflexions sur “Jane Eyre de Cary Fukunaga

  1. J’avais adoré le roman – les descriptions des paysages et des sentiments – et j’ai déjà vu deux versions et il me tarde de voir celui-ci : as-tu les autres ? Cette version est-elle meilleure ? Merci pour ta participation, je vais faire les liens ce we

  2. @Mylène : J’espère qu’elle va bientôt sortir en France pour que tu puisses la voir. J’ai vraiment beaucoup aimé, c’est une très belle reconstitution.

    @Choupynette : Ah Michael Fassbinder…quel acteur ! Il est vraiment un excellent Rochester, inquiétant et tourmenté à souhait !

    @Maggie : J’ai également vu celle de la BBC en 4 épisodes. C’est également une excellent adaptation, très fidèle et qui approfondit l’enfance. Je préfère ce film à celui que j’avais vu avec Charlotte Gainsbourg.

  3. Je l’ai regardé hier et j’ai beaucoup aimé. Par contre, j’ai trouvé Rochester trop beau 🙂 Dans le livre, on revient souvent sur le fait que c’est un homme presque laid, mais bon, j’imagine qu’il fallait attiré un peu l’oeil des spectateurs. L’actrice qui fait Jane Eyre était excellente et les images superbes. J’aimerais bien voir celui avec Charlotte Gainsbourg, maintenant, pour comparer.

  4. @Mélodie : Je suis contente que tu aies aimé. Je suis d’accord avec toi sur la beauté de Rochester, dans le livre il est décrit comme un homme plutôt disgracieux. Mais dans les adaptations, il est rare qu’il le soit. Dans la série de la BBC, l’acteur n’est pas désagréable à regarder ! Dans le film avec Charlotte Gainsbourg, c’est William Hurt qui n’est pas laid non plus ! Je finis par ne plus noter cette différence si le caractère de Rochester est bien incarné.

  5. Grosse déception en ce qui me concerne… J’ai trouvé les acteurs complètement mous, le film super long… Je suis d’autant plus dégoûtée que j’attendais cette adaptation avec impatience, et qu’à part une copine, je n’ai eu que des retours très positifs…

    • @Lilly : Quel dommage que tu n’aies pas aimé, j’ai vraiment trouvé le film très réussi et très juste par rapport au livre. Et j’ai apprécié le jeu des acteurs mais les goûts et les couleurs… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s