Miss Mackenzie de Anthony Trollope

Margaret Mackenzie était une jeune femme sans beauté, sans attrait : « Elle n’était ni belle ni intelligente et ne tirait aucun charme particulier de ces grâces et de ces douceurs de la jeunesse qui, chez certaines, semblent excuser le manque de beauté et d’intelligence. A 19 ans, je pourrais presque dire que Margaret Mackenzie était disgracieuse. » Cette absence de séduction explique sans doute qu’à l’âge de 34 ans, Miss Mackenzie était toujours célibataire. Durant toutes ces années, un seul prétendant, Harry Handcock, était venu la courtiser sans succès. Miss Mackenzie vécut une vie bien monotone consacrée à soigner son père puis son frère Walter. Mais à la mort de ce dernier, sa vie change du tout au tout. Walter avait hérité d’un cousin germain, baronnet de son état, et il décida de tout léguer à sa soeur. Margaret Mackenzie se retrouve à la tête d’une fortune considérable et bizarrement le regard des autres sur elle va être considérablement modifié…

L’héroïne d’Anthony Trollope semble au départ bien ordinaire, bien morne et sans personnalité.  La survenue de sa fortune la met sous pression, chacun souhaitant la prendre sous sa coupe. Sa belle-soeur voudrait la voir sous son toit pour soutenir le commerce de toile cirée de son mari Tom. Les prétendants vont se bousculer auprès de la jeune femme : Harry Handcock fait son retour, John Ball le cousin déshérité voudrait éponger ses dettes, le révérend Maguire aspire à l’achat d’une cure et Mr Rubb, l’associé de son frère Tom, pourrait sauver ses affaires grâce aux beaux yeux de Margaret. Après avoir tant donné aux autres, Miss Mackenzie souhaite expérimenter la vie et choisir enfin son destin. Elle décide de s’installer à Littlebath et tente de s’intégrer à la bonne société. L’expérience ne sera pas vraiment positive mais notre héroïne fera montre de beaucoup de caractère. Le personnage de Miss Mackenzie est très attachant, douce et désintéressée, elle n’est pas non plus dépourvue de fermeté comme certaines héroïnes victoriennes.

L’intrigue du roman d’Anthony Trollope est finalement assez mince, il ne se passe pas grand chose durant les 400 pages qui le composent. Mais quelle extraordinaire maîtrise chez Trollope ! (ce qui énervait prodigieusement Tolstoï !) Il n’y a aucun temps mort, aucun ennui durant la lecture. La grande force de l’auteur est sa capacité à s’intéresser à chacun de ses personnages. Chacun est développé et a une véritable épaisseur psychologique. Chaque apparition enrichit véritablement l’intrigue. Rien n’est laissé au hasard, tout est travaillé dans les moindres détails comme par exemple le fait que Mr Rubb porte des gants jaunes qui trahissent son mauvais goût et donc son niveau social.

Anthony Trollope use discrètement de l’ironie et de la satire sociale. Les querelles des deux clans qui s’opposent à Littlebath (ceux qui vont à l’église de Mr Stumfold et ceux qui n’y vont pas) paraissent rapidement stupides et totalement futiles. De même, les ambitions sociales de Mrs Tom Mackenzie sont tournées en ridicule lors d’un repas mémorable. La moquerie de Trollope touche surtout les orgueilleux, les infatués.

Anthony Trollope est brillant et « Miss Mackenzie » superbe. Je ne saurais trop vous conseiller ce roman au style fluide et captivant. Encore un auteur victorien qui entre dans mon panthéon d’auteurs préférés.

Publicités

17 réflexions sur “Miss Mackenzie de Anthony Trollope

  1. Rha!!! Il n’est pas à la bibli, mais j’ai déjà lu (avec ravissement) deux autres de cet auteur, qui, oui, mérite lecture!

  2. J’espère que cette lecture ne fait qu’annoncer une lecture commune de cet auteur avec les frogs 🙂 Un roman que j’ai en attente comme tu le sais, et qui me semble très prometteur !

  3. @Keisha : Il est sorti en livre de poche récemment, tu ne devrais pas tarder à le trouver. Je crois que tu avais lu « Quelle époque! » qui m’attend sagement dans ma PAL…ainsi que d’autres Trollope ! J’en ai acheté plusieurs puisque certains ouvrages sont malheureusement épuisés.

    @Lou : J’ai déjà proposé 2 fois Trollope mais vous boudez mon chouchou alors j’ai changé de cheval !!! Tu vas aimer, c’est obligé, il FAUT que tu le lises !

    @Manu : Ce roman-ci est sorti en livre de poche il y a peu de temps et « Quel époque! » vient de sortir chez « J’ai lu ». Il faut d’ailleurs que je le lise également puisqu’il est dans ma PAL !!

    @Maggie : Super Maggie, j’ai hâte de connaître ton avis. Bon je te préviens si tu n’aimes pas, je boude !!! 😉 Je pense vraiment que tu vas aimer, c’est un très beau roman.

    @Eliza : Surtout ne te prive pas, ça serait dommage de passer à côté d’un si bon livre ! Franchement c’est une grande réussite, toi qui aimes Elizabeth Gaskell et Jane Austen, tu devrais te régaler.

    @Choupynette : J’ai dans ma PAL « Quelle époque! », il faudrait que je le lise aussi. Il a l’air excellent également.

    @Allie : J’ai découvert Trollope grâce à la publication chez Autrement de « Miss Mackenzie » et il m’a donné envie de lire tous ses livres ! Alors je pense effectivement que c’est un bon livre pour découvrir cet auteur.

  4. J’adore Trollope et ce livre est une de ses comédies particulièrement délicieuses ; je n’ai pas pu m’en détacher avant de l’avoir fini. Ce qui est bien, c’est que tout le monde en prend pour son grade et pourtant, les descriptions restent touchantes, jusque dans le ridicule.

  5. @Keisha : Oui notre ami était un graphomane, nous avons de quoi faire !

    @Urgonthe : Oui c’est vraiment un excellent livre, plein d’ironie et très subtil dans les descriptions des moeurs de l’époque. Tu as lu d’autres Trollope depuis ?

    @Maribel : Je pense que « Miss Mackenzie » est un bon moyen de découvrir Trollope, ce livre m’a donné envie de découvrir tous les autres !

  6. Réponse : oui, je viens de finir Rachel Ray, sorti cette année. Mon billet ne devrait pas tarder ! Franchement, si tu as aimé Miss Mackenzie, tu vas l’adorer aussi, c’est le même milieu bigot et hypocrite avec une romance fort contrariée. Cela dit, l’héroïne a moins de caractère que Margaret et elle est plus « parfaite ».
    Bon, je vois que Trollope continue d’attirer les lectrices. Je projetais de lancer un challenge sur lui en 2012 et je me demandais si j’allais être la seule à le suivre… 😉

  7. @Urgonthe : J’ai repéré aussi « Rachel Ray », j’ai très envie de l’acheter ! J’ai hâte de lire ton avis. En tout cas, si tu lances un challenge, je te suis ! On sera au moins deux 😉 !

  8. Tu me tentes, mais… j’ai pesté pendant des années parce qu’on ne trouvait presque rien de Trollope traduit et maintenant qu’il intéresse enfin les éditeurs je ne trouve plus le temps de le lire!

  9. Je l’ai acheté il y a pas mal de temps, mais pas encore lu. Je bloque sur les livres « adultes » ces derniers temps, alors peut-être qu’un auteur victorien me remettrait en selle.

  10. @Cléanthe : Comme toi, je suis ravie des rééditions de Trollope, j’espère que les éditions Autrement vont continuer à le rééditer. Mais il faut absolument que tu trouves le temps de le lire, c’est un tel bonheur il serait dommage de t’en priver !

    @Lilly : Il traînait dans ma PAL depuis un bon moment et je me suis enfin décidée. Il en vaut vraiment la peine, c’est subtil, bien écrit et ça se lit tout seul !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s