Monteriano de EM Forster

Le livre de EM Forster pourrait, à l’instar de celui de Elizabeth Gaskell, s’intituler « Nord et Sud ». Mais cette fois, il ne s’agit pas d’opposer le nord et le sud de l’Angleterre mais le pays tout entier à l’Italie.

Lilia Herriton est une jeune veuve, mère d’une petite fille. Après le décès de son mari, la famille de celui-ci a voulu recueillir Lilia. Il ne s’agit en aucun cas de générosité mais plutôt de bienséance. Mrs Herriton méprise sa belle-fille et la trouve vulgaire. Elle la garde donc sous la main pour éviter tout débordement et éduquer la petite.  Afin d’apaiser le caractère indépendant de Lilia, les Herriton lui proposent un voyage en Italie, ce qu’elle accepte à la surprise de son beau-frère, Philip : « Le plus étrange, c’est qu’elle a saisi mon idée au vol – me posant une infinité de questions auxquelles j’ai répondu volontiers, bien-sûr. Elle a l’esprit bourgeois, je l’admets, elle est d’une ignorance crasse et possède, en art, un goût détestable. Mais posséder un goût, c’est déjà quelque chose.  L’Italie le purifiera : elle ennoblit tous ses visiteurs. Elle est, pour le monde, une école autant qu’un jardin. Il faut mettre au crédit de Lilia son désir d’aller en Italie. » Leur espoir est de courte durée puisqu’ils reçoivent de Monteriano un télégramme annonçant le mariage imminent de Lilia avec un italien.

La rencontre de Lilia et du beau Gino est aussi la rencontre de la puritaine Angleterre avec la chaleureuse Italie. Bien entendu le mariage de Lilia est inadmissible pour les Herriton qui envoient Philip pour rendre la raison à la jeune femme. Cette union est scandaleuse et elle l’est d’autant plus lorsque Philip découvre qui est Gino. L’italien ne fait pas partie de la noblesse de son pays, loin de là. Son milieu social est bien en dessous de celui des Herriton, il n’est pas un gentleman. Malheureusement pour les Herriton, lorsque Philip arrive à Monteriano, Lilia est déjà mariée, essentiellement avec la volonté de contrarier sa belle-famille qui l’empêche de vivre. Mais Lilia connaît mal l’Italie, elle a été habituée aux moeurs délicates et feutrées de l’Angleterre. Elle découvre un pays rude, dévoré par la chaleur et où les femmes ont une sociabilité limitée. Gino restreint rapidement la liberté de sa femme et n’attend d’elle que la naissance d’un fils.

C’est d’ailleurs à ce moment que le roman prend la tournure d’une véritable tragédie antique. Lilia décède lors de l’accouchement. Gino est bien entendu très attaché à son fils qui représente à la fois sa descendance, sa postérité et le dernier lien avec sa femme. Mrs Herriton ne peut supporter l’idée que l’enfant de Lilia soit élevé dans un pays aussi archaïque et brutal. C’est tout un bataillon qui descend alors dans le Sud de l’Italie. Certains seront transformés par le voyage, transfigurés par la simplicité et la sincérité des sentiments de Gino. D’autres provoqueront un terrible drame.

« Monteriano » est un roman très sombre où l’incompréhension entre les deux pays teintera de rouge les murailles de la ville. C’est un roman sublime où le soleil italien exacerbe les sentiments des froids anglais. La finesse psychologique des personnages, les descriptions magnifiques de l’Italie témoignent de l’indiscutable talent de EM Forster.

Publicités

10 réflexions sur “Monteriano de EM Forster

  1. C’est un auteur que je veux découvrir mais l’histoire est assez sombre et j’ai eu ma dose de véritable tragédie antique ! Je viens de terminer chez les heureux du monde et autre nouvelle de Wharton et mon moral est au plus bas !

  2. J’avais lu l’année passée La fille perdue de D.H. Lawrence et là aussi, l’Italien est vu comme un barbare sans éducation. Les anglais avaient vraiment la dent dure contre nos voisins du sud 😉 A part ça, ce roman a l’air vraiment bien.

  3. @Maggie : Alors si tu as envie de découvrir Forster et ne pas avoir le moral dans les chaussettes, je te conseille « Chambre avec vue » qui est très beau et très lumineux. Tu retrouveras le sourore avec celui-là !!

    @Romanza : Oui il le faut ! Tu me diras je n’en suis qu’à mon 2ème…mais j’ai adoré les deux !!! Donc je ne peux que te le conseiller chaleureusement ! 😉

    @Zarline : Comme toi, j’ai lu l’année dernière « La fille perdue » de DH Lawrence et j’y ai pensé en lisant le EM Forster. Tu retrouves le dédain des anglais envers les gens du Sud qui sont forcément des rustres sans morale et sans savoir-vivre. Si tu as aimé le Lawrence, je pense que celui-ci pourrait te plaire.

    @Patacaisse : Ton message m’a fait très plaisir, c’est hyper gentil ce que tu me dis ! Merci beaucoup !!!

  4. Le nord et le sud de l’Italie se détestent depuis l’aube des temps ! Pour ceux du nord, ceux du sud ne sont pas vraiment des Italiens…
    Sinon je n’ai pas encore lu du Forster. J’ai « Avec vu sur l’Arno » qui m’attend dans ma PAL (collector en plus le livre car épuisé!)

  5. @Maeve : Là ce sont les anglais qui prennent les italiens pour des sauvages sans morale. Je te conseille la lecture de « Avec vue sur l’Arno », c’est un très beau roman qui beaucoup moins sombre que « Monteriano ».

  6. Tu sais que tu me fais extrêmement plaisir avec ton billet ? Pour te rendre la pareille, je vais bientôt en faire un sur « Les Boucanières », qui m’a fait passer un moment enchanteur cet été, entre deux livres beaucoup moins distrayants ;o)

  7. @LN : Oui c’est une belle oeuvre de Forster, je n’avais pas fait attention au titre original qui est effectivement plus poétique.

    @Lilly : Tu sais que je l’ai écrit pour te faire plaisir donc mission accomplie !!! Je suis ravie de savoir que tu as aimé le dernier livre de Edith Wharton, je vais aller lire ton billet rapidement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s