Un mariage de rêve de Stephan Elliot

Angleterre, les années 20. John Whittaker (Ben Barnes) revient dans le manoir familial après avoir épousé la sculpturale Larita (Jessica Biel). Cette dernière est américaine et en plein dans la modernité puisqu’elle vient de remporter le grand prix de Monaco. Larita est fraîchement accueillie au manoir par Mrs Whittaker (Kristin Scott-Thomas) qui espérait un autre mariage pour son fils. La guerre entre les deux femmes va rapidement être déclarée opposant ainsi les moeurs victoriennes à l’irrésistible tornade américaine.

« Un mariage de rêve » est une comédie raillant les habitudes passéistes et empruntées d’une famille aristocratique anglaise. Mrs Whittaker ne peut souffrir sa belle-fille qui semble ne connaître aucun carcan moral (le titre original le signifie parfaitement : « Easy virtue »). Les deux femmes s’affrontent, tous les coups sont permis pour se débarrasser l’une de l’autre. Cela amène des révélations fracassantes : Mrs Whittaker est ruinée et Larita a été mariée une première fois. John est au milieu des deux femmes mais il ne sait vers quel camp pencher. C’est un personnage assez falot et on plaint la pétillante Larita de l’avoir trouvé sur sa route !

Fort heureusement, Larita a des alliés dans ce sombre manoir. Le premier d’entre eux est le père de John, Jim Whittaker (Coliiiiiiin Firth). C’est un solitaire, un bourru, et qui s’amuse des déconvenues affligées à sa femme. Jim est revenu profondément marqué par la guerre et les moeurs anglaises sont pour lui des plus risibles. Il ne peut donc qu’apprécier le dépoussiérage de Larita. Le deuxième allié de l’américaine est le majordome Furber ((Kris Marshall). On se trouve là devant l’archétype du majordome britannique : en apparence très convenable, il a toujours une réflexion cinglante et n’hésite pas à braver les convenances pour venir en aide à Larita. J’ai bien entendu pensé au Jeeves de Wodehouse qui sort toujours son maître des pires tracas avec humour.

« Un mariage de rêve » est un film très drôle par ses situations et ses dialogues. Une des scènes les plus réussies est celle où Larita s’assoie et écrase le chien de Mrs Whittaker. Elle tente de se débarrasser du corps mais sans cesse quelqu’un entre dans la pièce, ce qui oblige Larita à se rasseoir sur le chien ! D’ailleurs Furber l’aidera à enterrer le chien dans le jardin. Les dialogues sont très piquants, un exemple à l’arrivée de Larita et John :

Mrs Whittaker à sa fille : « Souris Marion. »

Marion : – Pas envie

Jim Whittaker : – T u es anglaise, fais semblant.

« Un mariage de rêve » est une comédie so british très réussie, les acteurs sont tous parfaits et j’ai passé un très bon moment. Les amoureux de l’esprit britannique, qui sont légion dans la blogosphère, apprécieront.

Publicités

11 réflexions sur “Un mariage de rêve de Stephan Elliot

  1. Ah oui c’est vrai, cette phrase… ça doit être « you’re English, fake it »… rien que pour ça je l’épouserais ! 🙂 J’adore !!

  2. Moi aussi c’est l’une des répliques qui m’a fait mourir de rire, en plus en début de film ça annonce la couleur 🙂 Tout comme toi, j’ai beaucoup apprécié l’humour et l’ambiance très Britishs de ce film! (et Coliiiiin!)

  3. Hum, ne passe pas dans mon coin, ce film. Attendre la sortie en DVD.
    Pour le pique nique, je n’ai pas oublié, seulement regardé les horaires de train pour voir si c’est possible (style le premier arrive à 13h30)et oui c’est galère mais possible. je vais m’inscrire.

  4. @Cryssilda : et oui le charme de Colin opère toujours…quel regard! Dans le lancé de piques, Kristin Scott Thomas n’est pas mal non plus! Et ce film est vraiment un divertissement délicieux, une vraie comédie comme savent le faire nos amis anglais.

    @Keisha : C’est dommage que tu ne puisses pas le voir, je suis sûre que les répliques sarcastiques te plairaient beaucoup. Super pour le pique-nique, je me suis inscrite la semaine dernière. Je me réjouis de faire ta connaissance.

  5. Je préfère cette version en fait, même si j’étais habituée (comme une vieille mamie) à l’ancienne. J’aime beaucoup le motif de fond que tu as choisi et je trouve l’ensemble clair et agréable. Very well done !;)

  6. Thank you my dear! Je suis restée avec Klimt (l’oeuvre en haut est aussi de lui) pour le motif du fond qui est un détail de « L’arbre de vie » qui a été réalisé pour le Palais Stoclet à Bruxelles. Je suis contente de voir que tu préfères cette version, je la trouve effectivement plus claire et plus aérée. (même si j’aimais bien le côté arty du béton!!! mais on était très limité dans la présentation.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s